NOUVELLES

Pilule contraceptive défectueuse: 40 Canadiennes enceintes vont en justice

17/05/2013 10:30 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT
Getty Images
Emergency contraception. Woman taking the morning-after pill. Her partner is behind her.

Un groupe de Canadiennes, dont 40 sont tombées enceintes alors qu'elles prenaient une pilule contraceptive, ont lancé un recours collectif contre une société pharmaceutique pour lui réclamer 800 millions de dollars, ont rapporté vendredi les médias.

Soixante habitantes de la province de l'Ontario, dont quatre ont subi des avortements, participent à cette action en justice contre la société Apotex, fabricant de la pilule Alysena, selon l'avocat des plaignantes, Me Sandy Zaitseff, cité par le quotidien de référence The Globe and Mail.

50 000 boîtes d'Alysena avaient été rappelées le 8 avril dernier, lorsqu'on avait découvert qu'un lot contenait deux rangées de pilules de placebo au lieu d'une. Cinq jours plus tard, le rappel a été étendu à 11 autres lots.

La société pharmaceutique n'avait pas rendu public le premier rappel et la ministre fédérale de la Santé Leona Aglukkaq a demandé à ses services d'ouvrir une enquête sur cette absence d'information.

Me Zaitseff a souligné que l'erreur d'emballage avait pour ses clientes des conséquences financières se chiffrant à des millions de dollars, et aussi leur posait de graves problèmes éthiques.

"Dans le monde d'aujourd'hui, le fait d'avoir un rapport sexuel avec une autre personne ne signifie pas qu'on doive assumer la charge d'élever un enfant", a-t-il dit au Globe and Mail.