POLITIQUE

Brazeau estime avoir été traité injustement parce qu'il est autochtone

17/05/2013 08:20 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT
CP

En entrevue à l'émission Les coulisses du pouvoir, le sénateur Patrick Brazeau a estimé qu'il y avait eu deux poids, deux mesures entre son traitement et celui du sénateur Mike Duffy dans la saga des allocations de logement, notamment parce que la communauté autochtone qu'il représente n'a pas un grand pouvoir électoral.

Au cours de l'entrevue, l'animateur Guy Gendron a demandé à M. Brazeau s'il estimait avoir été traité différemment du sénateur Duffy. « Moi, je suis un Autochtone et je n'apporte pas beaucoup de votes autochtones, parce que les Autochtones ne votent pas », a-t-il affirmé. « C'est sûr que dans le cas de M. Duffy, il apporte des votes et fait des levées de fonds », a-t-il ajouté.

Le Comité permanent de la régie interne, des budgets et de l'administration du Sénat a déposé quatre rapports sur les allocations douteuses des sénateurs Brazeau, Duffy, Pamela Wallin et Mac Harb. Ces sénateurs ont déclaré leur résidence d'Ottawa comme étant secondaire (ce qui leur donne droit à des allocations d'environ 40 000 $ par année) alors qu'il s'agissait en fait de leur résidence principale, selon le comité.

M. Brazeau devra rembourser 48 744 $ pour la période allant du 1er avril 2011 au 30 septembre 2012. Il a insisté sur le fait qu'il n'avait enfreint aucune règle en réclamant des allocations de résidence secondaire et il n'exclut pas de recourir aux tribunaux pour régler son litige avec le Sénat à ce sujet.

Par ailleurs, M. Brazeau fait face à des accusations pour voies de fait et agression sexuelle, après avoir été arrêté à son domicile en février. Le sénateur avait plaidé non coupable. Le jour même de l'arrestation, M. Brazeau avait été expulsé du caucus conservateur et siège depuis au Sénat comme indépendant. Ses collègues de la Chambre haute l'ont toutefois mis en congé forcé peu après que les accusations eurent été déposées.

Son entrevue à l'émission Les coulisses du pouvoir sera diffusée dimanche à 11 h à la télévision de Radio-Canada et à 12 h 30 à RDI.

LIRE AUSSI :

Dépenses du sénateur Duffy : le Sénat veut reprendre l'examen du dossier

La sénatrice Pamela Wallin se retire du caucus conservateur