NOUVELLES

Les meilleurs attaquants défensifs de la LNH sont au coeur de l'action en séries

17/05/2013 02:25 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT

CHICAGO - Si vous voulez freiner un Pavel Datsyuk, un Jonathan Toews ou un Patrice Bergeron, ça aide d'avoir un Pavel Datsyuk, un Jonathan Toews ou un Patrice Bergeron.

Les trois finalistes en lice pour le trophée Frank J. Selke, remis au meilleur attaquant défensif de la LNH, sont tous au coeur de l'action dans les présentes séries et ce n'est pas une coïncidence. Les équipes de tête s'attendent à ce que leurs attaquants mettent de la pression sur les meilleurs pointeurs de l'équipe adverse, pas seulement pour s'assurer d'une défensive étanche mais aussi pour créer des occasions de marquer en zone adverse.

«On a besoin de ce type de joueurs pour gagner des matchs et pour connaître du succès. Les gars passent habituellement la moitié d'une présence en zone défensive, a déclaré l'entraîneur des Blackhawks, Joel Quenneville. Ils doivent savoir où aller et quoi faire avec les rondelles libres pour en reprendre possession.»

Datsyuk et Toews seront de retour sur la patinoire quand les Blackhawks de Chicago accueilleront les Red Wings de Detroit à l'occasion du deuxième match de leur série du deuxième tour, samedi.

Bergeron tentera quant à lui d'aider les Bruins de Boston à se doter d'une avance de 2-0 quand leur série contre les Rangers de New York se poursuivra dimanche.

Les Blackhawks ont dominé dans les 40 dernières minutes de jeu, mercredi, pour museler le premier trio des Red Wings formé par Datsyuk, Henrik Zetterberg et Johan Franzen. Datsyuk a joué durant plus de 21 minutes, mais il n'a pas amassé de points, lui qui avait récolté deux buts et cinq mentions d'aide au premier tour face aux Ducks d'Anaheim.

«Il est un joueur de premier plan, surtout en séries. Nous le savons et ils le savent également, a affirmé Patrick Sharp après l'entraînement des Hawks, vendredi. Nous espérons être en mesure de le contenir.»

Datsyuk a cumulé 15 buts et 34 aides en 47 rencontres cette saison, pour aider les Red Wings à participer au tournoi printanier pour une 22e saison consécutive. Le triple récipiendaire du trophée Selke a aussi terminé à égalité avec Toews au chapitre des revirements causés avec 56 et il a remporté 55 pour cent de ses mises au jeu.

Le Russe de 34 ans, qui a été sélectionné au sixième tour au repêchage de 1998, est beaucoup plus qu'un magicien offensif.

«Il peut arriver de nulle part pour te voler la rondelle et amorcer un jeu qui se terminera par un but, a indiqué Toews. C'est un joueur physique qui a autant d'habiletés offensives que défensives. Il faut travailler plus fort que lui à chaque présence, sinon il aura le dessus.»

Par ailleurs, Duncan Keith et Michal Handzus n'ont pas participé à l'entraînement des Blackhawks, vendredi, mais Quenneville s'attend à ce qu'ils soient en mesure de participer au deuxième match. Viktor Stalberg, qui a été cloué au banc lors du premier affrontement, s'entraînait avec les réservistes.

PLUS:pc