NOUVELLES

Le MQ-9 Reaper, un nouveau drone pour l'armée française

17/05/2013 04:10 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT

Le drone MQ-9 Reaper, dont la France s'apprête à racheter deux exemplaires à l'armée de l'Air américaine, est un avion piloté à distance successeur du fameux Predator et doté d'une large autonomie pour surveiller des cibles au sol.

Ce drone de catégorie Male (moyenne altitude longue endurance), comme le Predator ou le drone français Harfang, est en service depuis 2007 dans l'armée américaine, qui en compte 104 dans son inventaire. L'US Air Force prévoit d'en acheter 12 supplémentaires en 2014 pour 507 millions de dollars, selon le Pentagone.

Construit par l'américain General Atomics (qui le nomme Predator B), le Reaper (la "faucheuse" en français) est, avec une envergure de 20 mètres et une longueur de 11 mètres, plus gros que son petit frère le MQ-1 Predator.

Sa vitesse de croisière est de 370 km/h et il peut voler pendant 27 heures d'affilée à une altitude de 15.000 mètres, selon son constructeur.

Le Reaper embarque également de nombreux équipements de surveillance, comme des caméras, y compris infrarouge ou encore des désignateurs laser.

Surtout, sa capacité d'emport d'armement est décuplée par rapport à celle du Predator: 1.700 kilos de bombes guidées ou de missiles air-sol Hellfire.

Les Reapers fournis à la France devraient en revanche être non-armés.

Plusieurs pays européens s'intéressent à ce drone: le Royaume-Uni et l'Italie en sont déjà dotés tandis que l'Allemagne en négocie actuellement l'achat avec Washington.

mra/bdx

PLUS:afp