NOUVELLES

La Birmanie libère une vingtaine de prisonniers politiques

17/05/2013 06:13 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT

RANGOON, Myanmar - Le président birman aurait accordé un pardon à une vingtaine de prisonniers politiques avant d'effectuer une visite aux États-Unis.

Un représentant du gouvernement a indiqué que d'autres libérations sont anticipées. Le nombre total de prisonniers qui seront libérés n'a pas été précisé.

Le président birman Thein Sein doit visiter la Maison-Blanche lundi. Il s'agira de la première visite à Washington d'un dirigeant birman en près de 47 ans.

Les États-Unis avaient imposé des sanctions à l'ancien régime militaire birman en raison de sa piètre performance en matière des droits de la personne.

Thein Sein a toutefois mis en place de multiples réformes depuis son élection en 2010, accordant notamment leur liberté à des centaines de prisonniers politiques.

Washington a depuis allégé les sanctions et Barack Obama est devenu en novembre le premier président américain à visiter la Birmanie.

PLUS:pc