NOUVELLES

Zoo de Toronto: invitations spéciales pour voir les pandas avant l'ouverture

16/05/2013 04:24 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les deux grands pandas prêtés par la Chine ont fait leur entrée au Zoo de Toronto, jeudi, mais seulement l'un d'entre eux a semblé apprécier les feux de la rampe.

Da Mao, un mâle âgé de quatre ans, s'est pavané devant les dizaines de visiteurs qui avaient reçu une invitation spéciale. Il est même allé jusqu'à manger un morceau de bambou, se réjouissant de toute l'attention qu'il recevait.

Sa partenaire imposée, Er Shum, une femelle âgée de cinq ans, est restée à l'intérieur de son enclos.

Cette visite était réservée aux politiciens, dignitaires et journalistes, tous aux aguets pour tenter d'apercevoir un des prestigieux nouveaux locataires du zoo, qui appartiennent à une espèce en voie d'extinction.

Ce vendredi, des milliers de membres du Zoo de Toronto pourront admirer les pandas, une journée avant le grand public.

Les grands pandas sont arrivés au Canada en mars à bord d'un vol spécial en provenance de la Chine. Ils séjourneront cinq ans à Toronto, puis seront transférés au Zoo de Calgary, qui a annoncé une transformation majeure des lieux pour accueillir ces nouveaux visiteurs.

Les zoos de Toronto et Calgary avaient déjà accueilli des pandas en 1985 et 1988, respectivement, et un couple avait brièvement séjourné au Zoo de Winnipeg en 1989.

Au cours de la cérémonie officielle, jeudi, l'ambassadeur chinois Zhang Junsai a présenté les pandas en parlant d'un gage d'amitié de la part de la Chine. Il a ensuite blagué en soulignant que les animaux étaient si bien traités depuis leur arrivée au Canada qu'ils ne voudraient peut-être jamais retourner dans leur pays d'origine.

Il y a quelques semaines, le conflit de travail qui menaçait d'éclater au Zoo de Toronto a été évité. La direction du zoo et les représentants syndicaux des plus de 400 employés membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) avaient réussi à s'entendre sur une nouvelle convention collective.

PLUS:pc