NOUVELLES

Wall Street termine en baisse, minée par des indicateurs décevants

16/05/2013 04:39 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, la publication de données décevantes sur l'économie américaine finissant par avoir raison de l'optimisme des investisseurs: le Dow Jones a perdu 0,28% et le Nasdaq 0,18%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average, qui avait atteint la veille un nouveau record historique, a lâché 42,47 points, à 15.233,22 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 6,38 points, à 3.465,24 points.

L'indice élargi S&P 500, qui était parvenu mercredi à battre son record pour la quatrième séance consécutive, a fini en baisse de 0,50% (-8,31 points), à 1.650,47 points.

Les indices sont passés dans le rouge en fin d'échanges après avoir passé la plus grande partie de la séance en territoire positif.

"Le marché, qui a aligné les records ces derniers jours, était prêt techniquement pour un léger recul", a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"Hormis peut-être les très bons résultats de (l'équipementier en télécoms) Cisco, rien n'était très bon", a relevé de son côté Andrew Fitzpatrick, de Hinsdale Associates. "La plupart des indicateurs se sont révélés décevants et ont donné au marché une raison de vendre".

Les nouvelles inscriptions au chômage ont notamment montré une hausse marquée la semaine dernière aux Etats-Unis (+9,75%), supérieure à la prévision médiane des analystes.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont, quant à elles, chuté de 16,5% en avril après deux mois consécutifs de hausse, accusant leur plus forte baisse depuis février 2011.

Autre indice décevant: l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (est des Etats-Unis) a nettement chuté en mai et les prix à la consommation, entraînés par la baisse des prix de l'essence, ont poursuivi leur recul en avril.

Pourtant les indices sont restés dans le vert longtemps après cette salve de chiffres peu enthousiasmants car "les données du jour entretiennent l'idée que la Fed (Réserve fédérale) va continuer à nourrir le marché de façon assez ostensible" pendant encore un certain temps, via sa polique monétaire très accommodante, a remarqué Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les interventions publiques de plusieurs responsables de l'institution au cours de la journée n'ont, à cet égard, pas permis aux acteurs du marché de se faire une idée plus précise des intentions de la Fed quant à la fin ou au ralentissement de ses mesures de soutien à l'économie.

Le marché obligataire a terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,865% contre 1,943% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,086% contre 3,159% la veille.

jum/sl/are

PLUS:afp