NOUVELLES

TCE à Shannon : Marie-Paul Spieser applaudit la décision de la Santé publique

16/05/2013 04:18 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

Une des personnes qui se sont battues pour faire reconnaître que le TCE avait une incidence sur le nombre élevé de cas de cancer à Shannon, Marie-Paul Spieser, se réjouit de la décision de la Direction régionale de santé publique de Québec.

L'organisme met sur pied un comité d'experts internationaux pour savoir si les cas de cancer y sont plus nombreux qu'ailleurs au Québec et si le TCE peut avoir joué un rôle dans ceux répertoriés dans cette municipalité située au nord de Québec.

Mme Spieser n'est toutefois pas surprise de la création de ce comité. Elle explique que la Direction régionale de santé publique de Québec avait demandé aux citoyens des documents qui ont été utilisés lors du procès. 

Elle s'étonne cependant, puisque trois études de la Santé publique ont servi à la Défense nationale, durant la demande de recours collectif, pour établir qu'il n'y avait pas de lien entre le TCE et les cancers du cerveau.

En juin 2012, le juge Bernard Godbout avait estimé que la preuve n'avait pas été faite que cette contamination était à l'origine des nombreux cas de cancer constatés chez les résidents du secteur.

Cependant, 11 mois plus tard, la Santé publique convient que les inquiétudes des citoyens de Shannon sont justifiées.

PLUS:rc