NOUVELLES

Android confirme sa domination, Windows dépasse Blackberry

16/05/2013 11:34 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT
PA
Stock photo of a Samsung Galaxy S3 android phone.

Google et son logiciel Android ont confirmé leur domination sur le marché des smartphones au premier trimestre, tandis que le système Windows de Microsoft s'est hissé au 3e rang derrière Apple mais devant Blackberry, selon une étude publiée jeudi.

Android faisait fonctionner trois smartphones sur quatre écoulés au premier trimestre avec exactement 75% de part de marché, selon des estimations du cabinet de recherche IDC.

L'avance du logiciel de Google doit beaucoup au fait qu'il est utilisé par de nombreux fabricants, emmenés par le sud-coréen Samsung qui a fabriqué 41% des 162,1 millions de smartphones Android vendus sur le trimestre.

Android creuse ainsi l'écart avec son principal rival Apple, qui s'arroge 17,3% du marché avec son propre logiciel iOS, utilisé sur l'iPhone et l'iPad.

Les estimations d'IDC pour le trimestre précédent donnaient à Android et iOS des parts respectives de 70,1% et 21%.

Apple a enregistré un premier trimestre record avec 37,4 millions d'iPhones vendus, mais sa croissance est désormais moins rapide que celle du marché. Pour IDC, c'est en partie parce que "l'expérience avec iOS est restée globalement inchangée depuis les débuts du premier iPhone en 2007", et la tendance pourrait changer en cas de refonte majeure du logiciel lors de sa prochaine mise à jour.

Le duopole Android-iOS laisse les autres concurrents très loin derrière.

Microsoft, qui tente de rattraper son retard dans le mobile avec une version plus adaptée de Windows, a réussi à passer de la quatrième à la troisième place en augmentant sa part de marché de 2,6% à 3,2%, selon IDC, grâce aux appareils conçus avec Nokia: 79% des 7 millions de smartphones Windows écoulés au premier trimestre portaient la marque du groupe finlandais.

Microsoft fait ainsi tomber d'un rang le pionnier des smartphones Blackberry (2,9% du marché au premier trimestre). Mais ce déclin de part de marché "masque les progrès que l'entreprise a faits", estime IDC, qui relève en particulier que Blackberry a réussi à écouler un million de ses derniers smartphones, tout juste lancés.

"Windows Phone arrivant à la troisième place est une première et valide la direction prise par Microsoft et son partenaire clé Nokia", reconnaît Kevin Restivo, un analyste d'IDC.

"Vu le volume relativement faible généré, le camp Windows va devoir montrer d'autres gains pour consolider son statut d'alternative à Android ou iOS", prévient-il toutefois.

Parmi les autres petits systèmes concurrents, le logiciel Linux affiche 1% de part de marché et Symbian 0,6%.

Android et iOS s'arrogent "plus que la part du lion, mais un examen plus approfondi montre (...) une demande pour d'autres solutions", conclut Ramon Llamas, un autre analyste d'IDC.

soe/sl/lor