DIVERTISSEMENT

La Maison Théâtre lance sa 30e saison et ouvre une deuxième salle

16/05/2013 12:10 EDT | Actualisé 16/05/2013 12:24 EDT
Jeremie Battaglia

Forte de trois décennies à initier le jeune public aux arts de la scène, la Maison Théâtre vient de dévoiler la 30e programmation de son histoire, en plus d’annoncer l’arrivée d’un deuxième lieu de diffusion. D’ici à ce qu’une autre salle soit construite au sein du Quartier des spectacles, l’institution a signé un partenariat avec le Théâtre Prospero afin d’y présenter trois œuvres au cours de la prochaine année.

« Un théâtre qui possède une seule salle, c’est comme un théâtre unijambiste, a affirmé le président-directeur général de la Maison Théâtre, Alain Grégoire. En s’associant au Prospero, nous allons présenter des spectacles de petite jauge, c’est-à-dire des œuvres livrées dans un lieu d’intimité devant un public plus restreint que celui qu’on accueille dans la grande salle depuis des années. »

Agissant à titre de complément à la salle voisine du Cégep du Vieux-Montréal, la deuxième avenue de la Maison Théâtre permettra d’offrir des créations et des productions destinées à la petite enfance. « En nous adressant spécialement aux enfants âgés entre 18 mois et 5 ans, nous allons présenter des spectacles hybrides, des premières lectures, des work in progress et plusieurs autres formes scéniques. Nous voulions donner accès au théâtre à de plus en plus d’enfants, pour enrichir leur imaginaire et décloisonner les frontières de leur esprit. »

En 30 ans d’histoire, la Maison Théâtre a accueilli 80 compagnies, vu jouer près de 600 comédiens et offert 6100 représentations, devant un peu plus de 1,5 million de spectateurs. La saison 2013-2014 se donne une fois de plus le mandat de faire battre le cœur des tout-petits avec une programmation riche en théâtre, en marionnettes, en clowns, en jeux d’ombres et en musique.

15 œuvres à l’affiche

Parmi les productions prévues la saison prochaine, notons celle de l’auteur David Paquet, récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur général du Canada en théâtre francophone pour sa pièce Porc-épic en 2010, et en grande partie responsable de l’inoubliable pièce 2 h 14, qui s’est emparée des planches de la Maison Théâtre l’hiver dernier. Dans Appels entrants illimités, l’auteur s’intéresse au rapport entre l’intimité et la vie extérieure, en imaginant trois jeunes colocataires qui peinent à se définir.

Dans Autopsie d’une napkin, les membres d’une famille qui ont passé leur vie à se mentir pour se protéger verront leur bulle de mensonges éclater en étant confinés dans un camping, au cours d’un été où il pleut 21 jours d’affilée. Drames, vices cachés et aspirations refoulées seront exprimés et chantés dans ce théâtre musical pour enfants.

Les préadolescents seront invités à suivre Émile, un jeune garçon qui donne rendez-vous à un père qu’il n’a jamais vraiment connu. Ému, fébrile, plein d’appréhensions, il ira à la rencontre de son aïeul dans un restaurant sur le bord de l’autoroute, afin de confronter ses rêves avec la réalité. Les Mains de mon père est le 2e volet d’une trilogie imaginée par l’auteur Serge Marois, après La Robe de ma mère.

Les grandes étapes de la vie seront racontées à travers les fables et les contes du Grand méchant loup, dont un extrait absolument charmant, drôle et débordant de candeur a été présenté lors du dévoilement de la prochaine saison. D’autres personnages classiques de la petite enfance seront revisités, alors qu’une adaptation du célèbre conte de Pinocchio verra le petit pantin rêver de richesse et de célébrité. Il sera également question des pulsions d’amour et de haine qui peuvent être ressenties entre frères et sœurs, dans une relecture étonnante de Gretel et Hansel.

Les jeunes spectateurs qui se déplaceront au Théâtre Prospero seront initiés à la sérénité de la mer dans Flots, tout ce qui brille voit, feront la connaissance d’un petit garçon transformé en poisson dans Ondin, et apprivoiseront comment habiter leur corps, leur maison, leur quartier et la planète dans Là où j’habite.

Reviens, histoire d’un petit garçon presque parfait qui rêve d’ailleurs et d’espace, est le texte de Marie-Hélène Larose-Truchon, grande gagnante de la huitième édition du concours Le théâtre jeune public et la relève.

Le reste de la programmation de la saison 2013-2014 de la Maison Théâtre est disponible ici: http://www.maisontheatre.com/.

INOLTRE SU HUFFPOST

30e saison: Maison Théâtre