NOUVELLES

Chute du bénéfice trimestriel de Dell, frappé par la crise du marché du PC

16/05/2013 04:44 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT

Le groupe informatique américain Dell, frappé de plein fouet par la crise du marché du PC et qui projette de quitter la Bourse pour y réagir plus sereinement, a annoncé jeudi un plongeon de ses bénéfices trimestriels en dépit de ventes moins mauvaises que prévu.

Au premier trimestre de l'exercice 2013/14 (clos début mai), le bénéfice net de Dell s'est effondré de 79% à 130 millions de dollars. Le bénéfice ajusté par action, mesure de référence à Wall Street, est ressorti à seulement 21 cents quand la prévision moyenne des analystes était de 35 cents.

Le chiffre d'affaires en revanche a reculé moins que prévu, de 2% à 14,07 milliards de dollars quand le consensus était à 13,52 milliards.

Le groupe a réussi à augmenter de 10% à 3,1 milliards de dollars le chiffre d'affaires de ses activités à destination des entreprises. Dans les services, il affiche une hausse de 2% à 2,1 milliards.

Ses activités grand public accusent en revanche une baisse de 9% à 8,9 milliards: les ventes d'ordinateurs de bureau ont baissé de 2% et celles de la division "mobilité", qui inclut les ordinateurs portables, de 16%.

Dell avait annoncé début février son intention de se retirer de la cote en se faisant racheter par son PDG-fondateur et premier actionnaire à 14% Michael Dell, adossé au fonds Silver Lake. Mais d'autres actionnaires contestent ce projet, jugeant trop basse la valorisation sur laquelle il se base (24,4 milliards).

Deux des actionnaires récalcitrants pesant environ 12,7% du capital, l'investisseur Carl Icahn et le fonds Southeastern Asset Management, avaient annoncé la semaine dernière s'être alliés pour tenter de contrer le projet.

soe/sl/jca

PLUS:afp