NOUVELLES

Salvador: une femme voulant se faire avorter devant la Cour suprême

15/05/2013 04:51 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

SAN SALVADOR, El Salvador - La Cour suprême du Salvador a entendu mercredi les premiers arguments dans la cause d'une femme qui souffre de problèmes de reins et de lupus et qui n'a pas eu le droit de mettre fin à sa grossesse, même si son foetus n'a presque aucune chance de survie.

Les lois du Salvador interdisent l'avortement, même lorsque la santé de la femme est à risque. Tout médecin qui mettrait fin à la grossesse, qui en est maintenant à sa vingtième semaine, ferait face à une arrestation et des accusations criminelles.

Des militants venus appuyer la cause se sont rassemblés à l'extérieur du tribunal où la cause de la femme âgée de 22 ans est entendue. Pour des raisons de respect de la vie privée, elle est seulement identifiée par le nom «Beatriz».

Beatriz souffre de lupus, une maladie auto-immune chronique, ainsi que d'insuffisance rénale.

Un ultrason a indiqué que le foetus avait seulement un tronc cérébral, une condition connue sous le nom d'anencéphalie. La plupart des bébés qui naissent avec cette condition ne vivent que quelques jours.

PLUS:pc