NOUVELLES

Rencontre Horwath-Wynne : le NPD se dit optimiste

15/05/2013 03:58 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

La chef du NPD Andrea Horwath se dit optimiste à la sortie de sa rencontre avec la première ministre Kathleen Wynne.

Les deux femmes se sont rencontrées pendant environ 25 minutes, en après-midi, mercredi.

Andrea Horwath croit que Kathleen Wynne est prête a changé l'attitude du gouvernement, à propos notamment de la façon dont la province rend des comptes aux Ontariens.

La chef néo-démocrate a cependant donné peu de détails sur les assurances qu'elle a reçues. Elle affirme seulement que les excuses de la première ministre, hier, sur les centrales au gaz, sont un bon exemple du changement de ton qu'elle perçoit.

« Les actions parlent plus fort que les paroles, la première ministre semble avoir compris », a mentionné Andrea Horwath en point de presse après la rencontre.

Les progressistes-conservateurs ont quant à eux affirmé que les libéraux tentaient d'acheter le NPD et son silence dans le dossier des centrales au gaz.

Nouvelles demandes

Andrea Horwath est entrée dans le bureau de Kathleen Wynne avec sous le bras trois nouvelles demandes : un nouveau chien de garde pour surveiller les dépenses du gouvernement, plus de pouvoir pour l'ombudsman et l'abandon de l'idée d'instaurer des péages sur les autoroutes.

Plus tôt mercredi, la première ministre a indiqué que les péages et les nouveaux revenus pour le transport en commun n'étaient pas matière à discussion. Pour le reste, Kathleen Wynne s'est montrée plus flexible.

Andrea Horwath n'a pas encore dit si elle appuierait ou non le budget libéral. Elle affirme que « la balle est maintenant dans le camp de la première ministre ».

PLUS:rc