NOUVELLES

Québec veut miser sur son statut de ville du patrimoine mondial

15/05/2013 01:38 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

La Ville de Québec estime ne pas profiter suffisamment de son statut de ville du patrimoine mondial attribué par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), en 1985.

Pour remédier à cette situation, une campagne d'affichage afin de mieux faire connaître cette dénomination est lancée. Une nouvelle signature visuelle portant la mention « Québec ville du patrimoine mondial de l'UNESCO » apparaîtra bientôt sur des édifices comme l'aéroport, la gare du Palais et le Centre des congrès.

La Ville a dévoilé sa nouvelle signature mercredi à l'occasion du passage des membres du conseil d'administration de l'Organisation des villes du patrimoine mondial.

La conseillère municipale responsable de la Culture, Julie Lemieux, a constaté que plusieurs endroits patrimoniaux n'hésitent pas à faire connaître leur statut aux visiteurs. La Ville de Québec a avantage à mettre de l'avant son caractère de ville patrimoniale pour se distinguer, estime Mme Lemieux. « Il faut vraiment s'afficher davantage et mousser cette fierté-là, de faire partie de la liste des villes du patrimoine mondial parce que c'est vraiment un privilège », insiste-t-elle.

Le maire Régis Labeaume partage l'avis de Mme Lemieux. Il croit même que cette image de marque devra être diffusée autrement que par les panneaux qui se retrouveront dans la ville. « Il faudrait que ça soit naturel pour quiconque télédiffuse un événement, que ce soit évident, que ce soit incontournable qu'on mentionne que c'est une ville du patrimoine mondial », dit-il.

Parallèlement à cette initiative, un site Internet sera créé pour inciter les citoyens à venir vivre dans le Vieux-Québec, dans le but de redynamiser le quartier. Environ 500 citoyens ont quitté le quartier historique au cours des dix dernières années.

PLUS:rc