NOUVELLES

Les libéraux de Christy Clark remportent les élections en Colombie-Britannique

15/05/2013 12:22 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

VANCOUVER - Le Parti libéral a déjoué les prédictions en remportant les élections provinciales en Colombie-Britannique pour une quatrième fois de suite, mardi soir. Cependant, la chef libérale, Christy Clark, a mordu la poussière dans sa circonscription.

Les libéraux formeront un gouvernement majoritaire après avoir réussi à voler quelques sièges au Nouveau Parti démocratique (NPD) dans des circonscriptions où leur victoire était pourtant considérée comme hautement improbable.

Les libéraux étaient élus ou en avance dans une cinquantaine des 85 des circonscriptions de la province. De leur côté, les néo-démocrates d'Adrian Dix menaient ou avaient été déclarés gagnants dans 33 circonscriptions. M. Dix a par ailleurs été réélu dans Vancouver-Kingsway.

Christy Clark a quant à elle été défaite par moins de 800 voix dans Vancouver-Point Grey par le candidat néodémocrate David Eby.<

Avec 49 députés élus, le Parti libéral s'est assuré d'une autre majorité.

Quant au Parti vert, il a réussi à faire élire l'un de ses candidats pour la première fois. Andrew Weaver a en effet battu la ministre libérale Ida Chong dans Oak Bay-Gordon Head.

La candidate indépendante Vicki Huntingdon a été le choix des électeurs de la circonscription de Delta South.

Selon le plus récent décompte, les libéraux ont récolté 44,4 pour cent des voix contre 39,4 pour cent pour les néo-démocrates et 7,9 pour cent pour les verts.

Le chef du Parti conservateur, John Cummins, a été défait par la libérale Mary Polak dans la circonscription de Langley. La formation, qui avait d'abord été vue comme une menace sérieuse pour le Parti libéral, a finalement recueilli 5 pour cent des voix.

En tout, 376 candidats représentant 19 partis étaient inscrits sur les bulletins de vote, en plus d'une poignée de candidats indépendants.

Le scrutin a eu lieu après une campagne électorale d'un mois durant laquelle la défaite des libéraux de Mme Clark, qui a pris la relève de Gordon Campbell à la tête du parti il y a deux ans, était considérée comme une certitude.

Le principal opposant de la chef libérale, le néo-démocrate Adrian Dix, a fréquemment fait figure de favori dans les sondages.

PLUS:pc