NOUVELLES

Le Festival de Cannes s'ouvre avec «Gatsby le magnifique»

15/05/2013 06:28 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

CANNES, France - Le 66e Festival du film de Cannes s'est ouvert mercredi sous la pluie avec la superproduction «Gatsby le magnifique», signée Baz Luhrmann.

Le film, une adaptation 3D du classique de F. Scott Fitzgerald, a été reçu plutôt tièdement par la critique, mais il a fait courir les foules depuis sa sortie en salles.

En conférence de presse, Baz Luhrmann a affirmé qu'il s'attendait à des critiques mitigées et a préféré mettre l'accent sur le fait que le long métrage jouit d'un beau succès populaire.

Au cours de son premier week-end d'exploitation en Amérique du Nord, «Gatsby le magnifique» a dégagé des recettes de 51,1 millions $. Il était présenté en première européenne à Cannes.

L'acteur Leonardo DiCaprio, qui prête ses traits à Jay Gatsby, avait effectué le déplacement pour contribuer à donner le coup d'envoi au prestigieux festival, qui attire son lot de vedettes encore une fois cette année.

Le réalisateur et producteur américain Steven Spielberg présidera le jury cette année. Ce jury est marqué par la présence de personnalités d'Hollywood la plus imposante depuis plusieurs années, avec notamment les lauréats d'Oscars Nicole Kidman, Christoph Waltz et Ang Lee.

Le cinéaste roumain Cristian Mungiu, qui a remporté la prestigieuse Palme d'Or en 2007 pour «4 mois, 3 semaines, 2 jours», fait aussi partie du jury, tout comme l'acteur français Daniel Auteuil, l'actrice indienne Vidya Balan, la réalisatrice écossaise Lynne Ramsay et la cinéaste japonaise Naomi Kawase.

Ces jurés devront choisir les films lauréats parmi les 19 oeuvres finalistes. La Palme d'Or sera décernée le 26 mai.

Cette année, le film «Sarah préfère la course» de la jeune québécoise Chloé Robichaud a été retenu en sélection officielle. Le film québécois «Le Démantèlement», de Sébastien Pilote, a quant à lui été sélectionné à la Semaine de la critique de Cannes; il sera présenté en première mondiale.

D'autre part, une version numériquement restaurée de «L'Apprentissage de Duddy Kravitz», un classique du cinéma canadien signé Ted Kotcheff, sera projetée. Il s'agit d'une adaptation d'un roman de l'écrivain montréalais Mordecai Richler, décédé en 2001.

Le Festival de Cannes prendra fin le 26 mai.

PLUS:pc