DIVERTISSEMENT

Le Mexique à l'honneur au 14e Festival de la poésie de Montréal

15/05/2013 12:41 EDT
Ismael Houdassine

Pour la première fois, le Festival de la poésie mettra de l’avant un pays, le Mexique, tout au long de sa 14e édition qui se tiendra du 27 mai au 2 juin prochain. Au menu, une quarantaine d’activités festives axées sur les différentes expressions poétiques.

«La relation entre le milieu poétique québécois et le Mexique est tout simplement unique. Il n’existe rien de semblable à travers d’autres pays dans le monde, même pas avec la France», a déclarée Isabelle courteau, directrice artistique du festival.

Des liens étroits qui seront abordés durant «La table ronde Aller-retour/Intercambio : 25 ans d’échanges poétiques entre le Québec et le Mexique». Divers écrivains des deux pays viendront en discuter devant le public.

Ainsi durant sept jours, le Mexique sera représenté par de grands noms de la poésie nationale qui viendront côtoyer les poètes de chez nous. Les invités d’honneur Silvia Eugenia Castillero et Gabriel Martín seront au côté de la marraine du festival, la Québécoise Élise Turcotte. Ensemble, ils seront présents pour une lecture bilingue (Français et castillan) des Écrits des Forges et du Noroît.

«Je suis très contente d’être associé au festival cette année. Je porte une grande affection pour le Mexique, alors c’est une opportunité extraordinaire de rencontrer des poètes remarquables. Ce qui est important avec le festival, c’est de mettre la poésie en valeur, lui donner la place qu’elle mérite sur la place publique», a affirmé Élise Turcotte.

L’auteur-compositeur et interprète Daniel Lavoie, porte-parole de l’événement, participera à la soirée-bénéfice «Mon refuge est un volcan» d’après l’œuvre de Gilbert Langevin. Des artistes de la chanson se joindront avec de nombreux poètes pour livrer un spectacle musical poignant. «La poésie québécoise me touche beaucoup. Me retrouver porte-parole représente un grand honneur», a-t-il dit.

Au menu donc, quelques moments fort comme «La soirée du Festival» qui réunira une flopée d’artistes de tous les horizons. Notons également une conférence de Kim Doré sur les 10 idées reçues à propos de la poésie contemporaine.

Et n’oublions pas le traditionnel Marché de la poésie, place Gérald-Godin, où les Montréalais pourront rencontrer de très près les poètes et éditeurs.

Le Festival sera aussi l’occasion de décerner le Prix du Festival de la poésie. Le lauréat choisi parmi les quatre finalistes – Hélène Dorion (Cœur, comme livres d’amour), Marcel Labine (Le Tombeau où nous courons), Larry Tremblay (158 Fragments d’un Francis Bacon explosé), Louise Warren (Anthologie du présent) – recevra une bourse de 1000 $ lors de la cérémonie d’ouverture qui aura lieu eu cœur du chapiteau de la place Gérald-Godin.

La programmation complète du Festival sur www.maisondelapoesie.qc.ca.