NOUVELLES

C-B: la chef libérale Christy Clark n'est pas surprise de sa victoire

15/05/2013 09:41 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

VANCOUVER - Au lendemain d'une surprenante victoire lors des élections provinciales en Colombie-Britannique, la première ministre libérale Christy Clark a déclaré qu'elle n'était pas surprise que son parti ait fait mentir les sondages et vaincu le Nouveau Parti démocratique (NPD).

Elle semble toutefois l'une des seules à être de cet avis.

Alors que Mme Clark était heureuse de rencontrer les médias mercredi, le chef du NPD, Adrian Dix, et d'autres membres du camp néo-démocrate n'ont pas répondu aux appels des représentants de la presse.

Les libéraux tiraient de l'arrière par près de 20 pour cent dans les sondages au déclenchement de la campagne et, alors que certains coups de sonde faisaient état d'un rapprochement entre les deux camps, personne ne se risquait à prévoir une victoire libérale.

Christy Clark a affirmé avoir senti un changement dans le rythme de la campagne après le débat des chefs télévisé deux semaines avant le jour du vote, lorsque les électeurs ont commencé à s'intéresser à son discours sur l'économie.

Elle a aussi soutenu que la volte-face de M. Dix sur la question de l'oléoduc Kinger Morgan était un autre facteur qui avait joué en sa faveur, puisque le leader néo-démocrate a eu l'air de fermer la porte au développement économique avant même qu'il ne débute, un sentiment partagé par plusieurs syndicats traditionnellement favorables au NPD.

Même si les libéraux ont remporté 50 sièges, ce qui leur assure la majorité, leur chef a perdu son propre poste de députée au profit des néo-démocrates dans la circonscription de Vancouver-Point Grey.

Il s'écoulera plus d'une semaine avant que l'identité du membre du caucus libéral qui démissionnera pour que Mme Clark puisse se présenter de nouveau ne soit connue. La leader libérale a dit vouloir attendre les résultats officiels, prévus pour le 27 mai, avant d'entamer de telles discussions.

Tom Sigurdson, directeur général des syndicats des travailleurs de la construction en Colombie-Britannique et au Yukon, a admis être déçu de cette quatrième victoire libérale consécutive. Il a cependant estimé qu'Adrian Dix n'avait pas réussi à aller chercher les votes de ceux qui s'inquiètent au sujet de leurs emplois dans le secteur des ressources naturelles.

PLUS:pc