POLITIQUE

Un accommodement soulève la controverse

15/05/2013 03:45 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

Le ministre responsable des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, n'est pas d'accord avec la décision de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de Grâce de masquer les interdictions de stationnement dans plusieurs rues à la demande de la communauté juive hassidique, qui souhaite que ses membres puissent laisser leurs voitures garées pendant la fête Chavouot.

La fête juive Chavouot, soit la célébration du don de la Torah sur le mont Sinaï, a lieu de mardi soir à jeudi soir. Pendant cette période, la communauté hassidique ne peut pas se servir d'un véhicule, et a donc demandé que les panneaux d'interdiction de stationner soient masqués.

Selon le ministre Drainville, la signalisation doit s'appliquer à tous, sans discrimination. « On est tous égaux devant la loi. On ne peut pas commencer à dire que l'on va changer le code de la signalisation routière, les panneaux de stationnement, selon la religion de tout un chacun. On n'en finira plus », a déclaré Bernard Drainville, ajoutant qu'il faut « des règles claires. »

Le ministre des Institutions démocratiques a promis le dépôt d'une charte sur la laïcité d'ici la fin de l'année.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois