NOUVELLES

Arrêt du réacteur d'essai japonais en raison de violations de sécurité

15/05/2013 06:54 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

TOKYO - L'organisme responsable du secteur nucléaire du Japon a annoncé mercredi qu'un réacteur d'essai de prochaine génération qui est jugé problématique ne sera pas autorisé à redémarrer en raison de transgression aux règles de sécurité.

La décision de l'Autorité de réglementation nucléaire est la plus récente atteinte au réacteur de Monju et au programme japonais qui vise à établir un cycle pour disposer des déchêts atomiques et réduire la réserve de plutonium du pays. Après 50 ans de travaux, le réacteur situé à Tsuruga, dans l'est du Japon, a donc toujours du mal à aboutir.

Les cinq commissaires de l'Autorité se sont entendus sur le fait que l'opérateur du réacteur d'essai, l'Agence d'énergie atomique du Japon, n'est pas prêt à sécuriser suffisament le site de Monju.

Le président de l'Autorité, Shunichi Tanaka, a déclaré que l'opérateur de Monju manquait systématiquement de culture de sécurité et méritait des actions sévères.

L'Agence d'énergie atomique du Japon peut en appeler de la décision, mais un ordre de suspension officielle sera probablement prononcé d'ici la fin du mois, selon des sources officielles.

Le réacteur d'essai de Monju a été construit, au départ, pour répondre au besoin énergétique du Japon en fonctionnant au combustible de plutonium plutôt qu'à l'uranium conventionnel et en produisant des substances radioactives pouvant être réutilisées en combustible.

PLUS:pc