NOUVELLES

Wall Street ouvre en légère hausse, restant prudente au sujet de la Fed

14/05/2013 10:27 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert légèrement dans le vert mardi, digérant ses récents records et prudente alors que les courtiers s'interrogeaient sur les intentions de la Banque centrale américaine (Fed): le Dow Jones gagnait 0,26% et le Nasdaq 0,41%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 39,23 points à 15.130,91 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 14,13 points à 3.452,92 points, après avoir atteint la veille un nouveau sommet depuis novembre 2000.

Le S&P 500, qui avait battu lundi un nouveau record historique à 1.633,77 points, gagnait 0,41% (6,63 points) à 1.640,40 points.

Wall Street avait terminé sans direction lundi, le Dow Jones baissant de 0,18% à 15.091,68 points, tandis que le Nasdaq avait grappillé 0,06% à 3.438,79 points.

Le ton timide observé à l'ouverture sur un marché évoluant à des niveaux records était accentué, selon les observateurs, par l'anxiété des courtiers face aux incertitudes pesant sur la direction future de la politique monétaire américaine ultra-accommodante, avec des rachats d'actifs de quelque 85 milliards par mois pour stimuler l'économie et les marchés financiers.

Tout signe d'un coup d'arrêt pourrait pour beaucoup sonner le glas de la course aux records des indices de Wall Street.

Dans ce contexte, "des propos du patron de l'antenne de la Fed de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) Charles Plosser, qui a réitéré ses appels à mettre fin aux rachats d'actifs" au cours d'un discours à Stockholm, "ont renforcé la prudence des opérateurs", a noté Karee Venema, de Schaeffer's Investment Research.

"Je pense que la conjoncture sur le marché du travail justifie de ralentir le rythme des achats dès notre prochaine réunion" les 18 et 19 juin, a indiqué ce dirigeant de la Fed, qui reste toutefois isolé dans ses positions.

Les courtiers prenaient également acte d'un indicateur allemand décevant, a noté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Très surveillé, le moral des investisseurs allemands, mesuré par l'indice Zew, n'a progressé en mai qu'à 36,4 points, contre 39,5 points attendus par les analystes.

Aux Etats-Unis, "le marché digère quelques statistiques économiques, dont un recul des prix des produits importés" sur le territoire américain en avril pour le deuxième mois consécutif, et une hausse de la confiance des petites entreprises dans le pays en avril, selon l'indice NFIB, selon les experts de Wells Fargo.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 1,900% contre 1,923% lundi soir, et celui à 30 ans à 3,106% contre 3,129%.

ppa/sl/sam

PLUS:afp