NOUVELLES

Un fonds prône la vente par Sony d'environ 20% de sa division de divertissement

14/05/2013 06:04 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

TOKYO - Le gestionnaire d'un fonds spéculatif américain appelle à la vente par Sony d'environ 20 pour cent de sa division de cinéma, télévision et musique afin d'utiliser l'argent pour renforcer sa division de l'électronique en difficulté.

Le conglomérat japonais a rejeté la proposition du revers de la main, mais des analystes ont jugé l'idée intéressante pour accroître la valeur de l'entreprise.

Third Point, reconnu pour avoir brassé les affaires de Yahoo, porte désormais son attention sur Sony.

Les actions de Sony transigées aux États-Unis étaient en hausse, mardi, de 1,61 $ US, ou 8,5 pour cent, à 20,50 $ US, après avoir atteint un sommet de 52 semaines de 22,22 $ US plus tôt dans la journée.

Dans une lettre envoyée le 14 mai au président de Sony, Kazuo Hirai, publiée d'abord dans le New York Times, le chef de la direction de Third Point, Daniel Loeb, suggère de permettre l'achat par les détenteurs actuels de titres de Sony d'actions représentant entre 15 et 20 pour cent de la division de divertissement.

M. Loeb soutient que cela permettrait au fabricant japonais des consoles PlayStation et des téléviseurs Bravia de financer des améliorations du côté des activités de l'électronique. Il ajoute que la mesure offrirait aux actionnaires actuels la chance de détenir plus directement l'une des divisions les plus rentables de Sony.

Sony a répliqué mardi en affirmant que sa division de cinéma, télévision et musique n'est pas à vendre, et a assuré tenter de renforcer tant ce secteur que celui de l'électronique.

M. Loeb a indiqué dans sa lettre que le fonds détient 64 millions d'actions de Sony, ce qui représenterait une participation d'environ 6,5 pour cent. Sony a dit ne pas avoir d'informations récentes, mais a reconnu qu'il s'agit d'un actionnaire d'envergure.

PLUS:pc