NOUVELLES

Un autre plaidoyer pour les fonds de travailleurs

14/05/2013 03:21 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a publié mardi un rapport soulignant l'importance des fonds de travailleurs pour l'économie de la région montréalaise, alors que le gouvernement fédéral envisage l'abandon progressif du crédit d'impôt visant les investissements dans ces fonds.

Selon le rapport, les fonds de travailleurs permettent un développement dynamique de l'économie en donnant accès à du capital de risque aux entrepreneurs.

« La contribution des fonds de travailleurs est précieuse pour notre économie. Ces fonds investissent à long terme, auprès de petites et moyennes entreprises de secteurs souvent moins bien desservis par les fonds privés. Fait remarquable, leur action est contracyclique, car ils maintiennent un niveau d'investissement élevé en période de ralentissement économique », affirme dans un communiqué le président et chef de la direction de l'organisme, Michel Leblanc.

M. Leblanc note que les fonds de travailleurs ont contribué à la création ou au maintien de plus de 35 000 emplois dans la métropole, et à des investissements de plus de 2,3 milliards de dollars dans des entreprises de la région métropolitaine.

Le rapport vante aussi les mérites de l'épargne qu'entraînent les fonds de travailleurs, « un comportement qu'il faut encourager compte tenu du défi démographique auquel fait présentement face le Québec en entier et du faible taux d'épargne des Québécois ».

« À la lumière de cette analyse », la Chambre de commerce du Montréal métropolitain demande donc au gouvernement fédéral de revenir sur sa décision d'abolir le crédit d'impôt pour les investissements dans les fonds de travailleurs.

PLUS:rc