NOUVELLES

Les marchés boursiers américains clôturent à de nouveaux sommets historiques

14/05/2013 05:19 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont profité de l'élan des dernières semaines et clôturé à de nouveaux sommets historiques mardi, les investisseurs semblant croire que la tendance à la hausse n'est pas encore épuisée.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la journée sur un gain de 47,50 points, à 12 577,05 points, encouragé par les gains substantiels du secteur de l'énergie. Le dollar canadien s'est pour sa part affaibli de 0,58 cent US à 98,33 cents US.

Tant la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l'indice élargi S&P 500 ont établi de nouveaux records à la fermeture. Le Dow a terminé en hausse de 123,57 points à 15 215,25 points, tandis que le S&P 500 a pris 16,57 points à 1650,34 points. L'indice composé du Nasdaq a gagné 23,82 points pour terminer à 3462,61 points.

«À travers le monde, les marchés sont en hausse», a observé Gareth Watson, vice-président du groupe de gestion d'investissement chez Richardson GMP.

«La circulation d'argent sur les marchés de valeurs mobilières ne s'est pas interrompue et nous n'avons pas nécessairement eu de manchettes négatives qui (...) pourraient tirer ces marchés vers le bas d'un point de vue économique. Ce ne sont pas d'énormes gains (...) mais je crois que c'est un élan soutenu qui émane de la hausse que nous avons eu depuis ces quelques dernières semaines.»

Les marchés américains ont profité de la publication des résultats d'un sondage de la fédération nationale des entrepreneurs indépendants, selon lesquels les propriétaires de petites entreprises étaient légèrement plus optimistes en avril.

Le département américain du Travail a en outre indiqué que les prix payés par les importateurs ont reculé en avril pour un deuxième mois consécutif, tirés vers le bas par un nouveau déclin du pétrole importé. La chute des prix à l'importation a permis de limiter les pressions inflationnistes.

Du côté des matières premières, le cours du pétrole brut a glissé de 96 cents US à 94,21 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Malgré tout, le secteur de l'énergie du parquet torontois a pris 0,67 pour cent. L'action de Husky Energy (TSX:HSE) a progressé de 66 cents à 30,60 $.

Le prix du lingot d'or a échappé 9,80 $ US à 1424,50 $ US l'once à New York, ce qui a contribué à faire reculer le secteur aurifère torontois de 0,24 pour cent. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a grimpé de 36 cents à 20,86 $, tandis que celle des Mines Aurizon (TSX:ARZ) a gagné 17 cents à 3,98 $.

Le cours du cuivre a perdu 8 cents US à 3,28 $ US la livre à New York. Le secteur des mines et métaux du TSX a pour sa part cédé 1,23 pour cent, ce qui constitue le plus important recul de la séance. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a perdu 64 cents à 28,07 $ et celui de Thompson Creek Metals (TSX:TCM) a rendu 19 cents à 3,48 $.

Le secteur des soins de santé a enregistré la croissance la plus marquée du TSX, avec une progression de 2,11 pour cent.

PLUS:pc