NOUVELLES

Immeubles condamnés à Beauport : le maire compatit, mais demeure prudent 

14/05/2013 06:42 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

Au lendemain de la condamnation d'un quatrième immeuble dans le secteur Beauport en raison d'un affaissement de sol, le maire de Québec demeure toujours prudent quant à la responsabilité de la Ville de Québec dans le dossier. Il admet toutefois qu'il y a « un beau débat » en vue si certains propriétaires réclament des dédommagements.

« C'est une longue histoire. Ce sont des permis qui ont été donnés à l'époque de Beauport puis même de Giffard, alors je pense qu'on va avoir un beau débat là-dessus », a affirmé Régis Labeaume mardi.

Le maire dit par ailleurs éprouver de la compassion pour la soixantaine de locataires évacuée de façon définitive et qui doit se trouver un nouveau toit. Le maire se dit conscient de l'épreuve que ces gens vivent, mais il affirme que la Ville n'avais pas le choix et qu'elle fait tout pour amenuiser les inconvénients.

« Chaque fois qu'on m'annonce qu'on va fermer un bloc à appartements, ça me vire à l'envers, mais on n'a pas le choix. C'est la sécurité, on n'a pas d'autres options que la sécurité », a-t-il rappelé.

Depuis un mois, la Ville de Québec a dû condamner quatre immeubles à lgoements situés sur les rues Brideau et Xavier-Giroux. Ils ont été construits sur une ancienne carrière remblayée dans les années 50 et dont le sol est maintenant instable. Selon la Ville, aucune autre évacuation n'est prévue.

PLUS:rc