NOUVELLES

Canadien détenu en Mauritanie: les procureurs veulent une peine à 10 ans

14/05/2013 08:57 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

NOUAKCHOTT, Mauritanie - Des procureurs en Mauritanie veulent allonger à 10 ans la peine d'un homme canadien déjà détenu dans le pays africain en raison de liens soupçonnés avec des groupes terroristes, a affirmé un responsable judiciaire, mardi.

Aaron Yoon, âgé de 24 ans, a été condamné en juillet dernier pour avoir entretenu des liens avec des organisations terroristes et d'avoir poser un danger à la sécurité nationale du pays. Il avait écopé d'une peine de deux ans d'emprisonnement.

La demande d'allonger sa peine a été formulée en raison des liens soupçonnés de Yoon avec deux autres Canadiens impliqués dans une attaque terroriste contre un complexe gazier en Algérie plus tôt cette année, a expliqué le responsable judiciaire, qui a demandé l'anonymat puisqu'il n'était pas autorisé à parler aux médias.

Les procureurs mauritaniens accusent maintenant Yoon d'avoir agi de connivence avec des terroriste avant l'attaque du 16 janvier, qui s'est soldée par la mort de 37 otages et de 29 terroristes, a indiqué le responsable. Deux anciens camarades de classe de Yoon, qui avaient fréquenté la même école secondaire que lui à London, en Ontario, étaient parmi les terroristes qui ont péri.

Le trio avait voyagé ensemble au Maroc et Yoon maintient qu'il s'était rendu en Mauritanie pour des études religieuses. Il a été arrêté en décembre 2011 et soutient qu'il n'avait rien à voir avec l'attaque de janvier.

«Je suis venu en Mauritanie pour étudier le Coran», a-t-il plaidé en cour lors d'une brève comparution lundi, vêtu d'une typique robe blanche mauritanienne.

Dans une entrevue diffusée à la CBC le mois dernier, Yoon s'est plaint d'avoir été accusé à tort, battu et torturé. Il a également soutenu avoir perdu de vue ses anciens camarades de classe, disant qu'il ne savait même pas qu'ils étaient morts en Algérie.

Le tribunal doit rendre son verdict sur la sentence prolongée de Yoon le 9 juin.

PLUS:pc