NOUVELLES

Angelina Jolie révèle avoir subi une ablation préventive des seins

14/05/2013 12:07 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT

L'hyper-sensuelle Angelina Jolie a révélé mardi avoir subi une ablation des seins pour prévenir un risque très élevé de cancer en raison d'un gène défectueux, un choix radical jugé "héroïque" par son compagnon Brad Pitt.

La star de 37 ans explique son choix, qu'elle dit avoir fait pour ses enfants, dans une tribune intitulée "Mon choix médical" publiée dans le New York Times, à la veille de l'ouverture du 66e Festival de Cannes.

Elle y raconte avoir subi cette opération parce qu'il existait un risque de 87% qu'elle développe un cancer du sein et de 50% un cancer de l'ovaire car elle est porteuse d'un gène appelé BRCA1.

Sa mère, l'actrice Marcheline Bertrand, est morte à l'âge de 56 ans d'un cancer ovarien.

"Quand j'ai réalisé la situation, j'ai décidé de prendre les devants et de minimiser les risques autant que possible. J'ai décidé de subir une double mastectomie préventive", écrit l'actrice, devenue une star d'Hollywood pour son interprétation de "Lara Croft", l'héroïne ultra-sexy du jeu vidéo "Tomb Raider".

"J'ai commencé par les seins, le risque de cancer du sein étant plus élevé que le risque de cancer des ovaires, et l'opération étant plus complexe", poursuit celle qui est aussi une des égéries des causes humanitaires dans le monde.

Le 27 avril, Angelina Jolie a achevé les trois mois de préparation médicale prévue avant les opérations, dont la première a eu lieu deux semaines plus tard. Une seconde intervention, pour la reconstruction de sa poitrine, suivra dans neuf semaines.

Désormais, les risques de cancer du sein ne sont plus que de 5%, selon l'actrice.

Brad Pitt, avec qui elle forme l'un des couples les plus en vue d'Hollywood, a salué son "héroïsme". "Ayant été le témoin privilégié de cette décision, je trouve le choix d'Angie, tout comme celui de beaucoup d'autres femmes dans son cas, absolument héroïque", a-t-il confié au quotidien britannique Evening Standard.

"Ce que je désire le plus au monde est qu'elle vive une longue vie en bonne santé avec moi et nos enfants", a-t-il ajouté.

Les deux acteurs ont une famille de 6 enfants, dont trois adoptés. "Je peux dire à mes enfants", écrit-elle "qu'ils n'ont plus à avoir peur de me perdre à cause d'un cancer du sein".

Angelina Jolie décrit un processus chirurgical en deux étapes, dont la première est une opération qui peut prendre jusqu'à huit heures pour enlever le tissu mammaire et le remplacer par des implants temporaires.

La deuxième sera consacrée à la reconstruction des seins. "Il y a eu de nombreuses avancées dans cette technique ces dernières années, et les résultats peuvent être superbes", indique celle qui fut élue en 2005 femme la plus sexy du monde.

"Personnellement, je ne me sens pas moins femme. Je me sens plus forte d'avoir fait un choix important qui ne diminue en rien ma féminité", assure-t-elle.

L'une des artistes les mieux payées au monde regrette toutefois que le test de dépistage du gène BRCA1 et d'un autre, appelé BRCA2, coûte plus de 3.000 dollars aux Etats-Unis et que cela "reste un obstacle pour beaucoup de femmes".

"Si j'écris aujourd'hui à ce sujet, c'est parce que j'espère que d'autres femmes pourront bénéficier de mon expérience", plaide-t-elle.

"Nous espérons que la connaissance qu'elle fait partager dans le monde aidera à sauver des multitudes de vie", a réagi en écho le Dr Kristi Funk, fondatrice de la clinique de Beverly Hills où la star a été opérée.

Plusieurs personnalités américaines, dont les chanteuses Sheryl Crow et Kylie Minogue, toutes deux rescapées d'un cancer du sein, ont salué sur Twitter le "courage" de l'actrice "pour avoir partagé son histoire".

Kathy Bates, qui avait reçu un Oscar en 1990 pour son rôle dans "Misery", a elle aussi félicité l'actrice, disant sur Twitter admirer son courage et la "manière élégante" qu'elle avait choisi pour partager son histoire.

Ayant elle-même souffert de cancers du sein et de l'ovaire, sans avoir porté les gènes défectueux BRCA 1 ou BRCA 2, l'actrice en a aussi profité pour lancer un message de prévention envers les femmes: "Restez vigilantes".

Angelina Jolie, qui a reçu trois Golden Globes, deux Screen Actors Guild Awards et un Oscar, est depuis des années très engagée dans l'action humanitaire. "Ambassadrice de bonne volonté" du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, elle accompagne des missions humanitaires dans des pays à haut risque et donne un tiers de ses revenus à des oeuvres de bienfaisance.

Le chef de la diplomatie britannique William Hague, qui avait visité en mars avec elle le Rwanda et la République démocratique du Congo, a salué sur Sky News une "femme courageuse et une source d'inspiration pour beaucoup".

bur-mdm/bdx

PLUS:afp