NOUVELLES

Veille d'élections en C.-B. : les chefs dans le dernier sprint

13/05/2013 02:26 EDT | Actualisé 12/07/2013 05:12 EDT

Les chefs des deux principaux partis politiques dans la course à l'élection provinciale en Colombie-Britannique effectuent un sprint final lundi, à la veille de la journée officielle du scrutin.

Christy Clark s'arrêtera dans des circonscriptions stratégiques, où les libéraux pensent pouvoir faire des gains, notamment dans le sud de l'île de Vancouver et dans le Lower Mainland. Elle terminera sa journée dans sa propre circonscription de Vancouver-Point Grey, où la lutte s'annonce chaude.

En matinée, elle a une fois de plus répété son message sur l'économie et critiqué les intentions du Nouveau Parti démocratique (NPD).

« Le NPD a dit vouloir ajouter trois milliards de dollars en nouveau financement pour le gouvernement, afin d'augmenter la taille de l'État, et il n'y a qu'un seul endroit où vous pouvez prendre trois ou quatre milliards en nouvelles dépenses : vous prenez ça dans les poches des gens, en nouvelles taxes », a déclaré la première ministre sortante.

Elle a par ailleurs reçu l'appui officiel du journal The Globe and Mail. Dans un éditorial publié samedi, le quotidien torontois a conclu que le NPD représente un choix risqué par rapport aux perspectives économiques de la Colombie-Britannique.

Adrian Dix multiplie les arrêts

Le chef du NPD, qui tente de mettre fin aux 12 ans de règne des libéraux, compte pour sa part arrêter dans 14 centres, lors de la dernière journée de campagne, où les néo-démocrates espèrent l'emporter.

Il a souligné que son parti n'avait pas fait d'attaque personnelle durant la campagne, contrairement au parti libéral.

« Quiconque a regardé la télévision a vu le genre de campagne menée par le Parti libéral : attaques personnelles après attaques personnelles contre moi [...] Je crois que nous avons été plus respectueux et je crois que ça explique pourquoi les gens se dirigent vers le NPD », a-t-il dit.

PLUS:rc