NOUVELLES

USA: Ranbaxy paiera 500 millions de dollars pour des génériques inactifs

13/05/2013 04:56 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Le fabricant indien de génériques Ranbaxy va payer 500 millions de dollars aux autorités américaines pour avoir vendu aux Etats-Unis des médicaments non conformes car "manquant d'éléments actifs en raison d'un mauvais contrôle de qualité".

Dans un communiqué, le ministre de la Justice de l'Etat de New York, Eric Schneiderman, a annoncé que son Etat avait "participé à la négociation d'un accord amiable national de 500 millions de dollars" qui met fin "aux accusations pénales et civiles contre Ranbaxy".

Le groupe était accusé d'avoir vendu "dans plusieurs Etats américains des médicaments génériques manquant d'ingrédients actifs nécessaires, en raison de pratiques de contrôle de qualité médiocres", ajoute le communiqué.

Sur les 500 millions de dollars, Ranbaxy va verser près de 267 millions de dollars aux programmes Medicaid d'assurance-maladie de l'Etat fédéral et de plusieurs Etats américains, qui sont destinés aux personnes à faibles revenus.

Quelque 83 millions de dollars vont être affectés à "d'autres programmes d'assurance-maladie ayant pâti de la conduite de Ranbaxy" et le groupe va également s'acquitter de 150 millions de dollars de pénalités et restitutions.

Ranbaxy s'est également engagé à rectifier ses pratiques.

"Les laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent et distribuent des pilules sans effet font du mal aux patients et abusent de notre programme Medicaid", a commenté M. Schneiderman, cité dans le communiqué.

L'enquête sur Ranbaxy a été déclenchée à la suite d'une dénonciation qui affirmait que le groupe indien fabriquait, distribuait et vendait en toute connaissance de cause des produits génériques aux Etats-Unis dont le dosage, la pureté et la qualité était inférieure aux normes de la FDA, l'autorité fédérale du médicament.

Vingt-six produits étaient en cause, fabriqués dans les usines de Ranbaxy en Inde entre 2003 et 2010, dont l'amoxicillin, un antibiotique très utilisé, et le fenofibrate, un médicament contre le cholestérol. Une plainte avait été déposée en 2007 au tribunal fédéral du Maryland.

ved/sl/mdm

PLUS:afp