NOUVELLES

USA: O.J. Simpson, en prison, cherche à obtenir un nouveau procès

13/05/2013 04:20 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

L'habitué des tribunaux américains O.J. Simpson est retourné lundi devant une cour de Las Vegas pour tenter d'obtenir un nouveau procès dans une affaire d'enlèvement et de vol à main armée, pour laquelle il a été condamné à de la prison ferme en 2008.

L'ex-star de football américain, acquitté il y a 18 ans du meurtre de son ex-épouse et d'un ami de celle-ci à Los Angeles, dans un jugement très controversé, fait valoir qu'il aurait été mal défendu par ses avocats en 2008.

Il était alors poursuivi pour avoir, le 13 septembre 2007, fait irruption avec cinq hommes de main dans un hôtel-casino de la capitale du jeu pour y dérober des souvenirs sportifs à des revendeurs, sous la menace d'armes.

Contrairement à ses co-accusés, il était le seul à plaider non-coupable, dans un procès où l'impartialité des jurés était un enjeu-clé compte tenu du passé de l'accusé.

Le 5 décembre 2008, la cour l'avait finalement condamné à deux peines cumulées de 15 ans, et plusieurs autres plus légères. Il purge aujourd'hui une peine pouvant aller de 9 à 33 ans.

En tenue de prisonnier bleue, O.J. Simpson, 65 ans, a souri à son entrée dans la salle du tribunal du comté de Clark. Menotté à sa chaise, il a ensuite suivi avec attention les débats, au premier jour d'une audience prévue pour durer cinq jours.

Les nouveaux avocats de Simpson veulent convaincre le juge qu'en 2008, son avocat Yale Galanter, n'avait pas agi dans son intérêt, notamment en omettant de lui parler d'un accord possible avec le parquet pour obtenir une peine moins lourde.

Me Galanter doit témoigner vendredi, deux jours après le témoignage prévu d'O.J. Simpson mercredi.

Ont d'ores et déjà témoigné en sa faveur lundi sa fille, Arnelle Simpson, et un de ses amis, James Barnett, homme d'affaires de Las Vegas. Celui-ci a notamment assuré que l'avocat Yale Galanter répondait avec mépris à son client.

"Si M. Simpson posait (à M. Galanter) des questions sur certains points du procès, il lui disait: +ce n'est pas important+ ou +ne vous inquiétez pas pour ça+", a affirmé Barnett, qui rend parfois visite à O.J. Simpson en prison.

bur-rom/lor/mdm

PLUS:afp