NOUVELLES

Semafo attribue sa perte à une dépréciation mais ses revenus grimpent de 6 %

13/05/2013 06:27 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Semafo (TSX:SMF) a affiché lundi une perte pour son premier trimestre, ce que la minière a attribué à des frais de dépréciation de 35,1 millions $ US liés à sa décision de ralentir les activités du projet Samira Hill au Niger.

La société aurifère, dont les activités se déroulent essentiellement en Afrique de l'Ouest, a fait état d'une perte nette attribuable aux actionnaires de 7,3 millions $ US, soit 3 cents US par action, pour le trimestre clos le 31 mars.

En comparaison, elle avait engrangé un bénéfice de 28,1 millions $ US, soit 10 cents US par action, à la même période l'an dernier.

Les revenus des ventes d'or ont atteint 106,1 millions $ US, un gain de six pour cent par rapport à ceux de 100,4 millions $ US. Le nombre d'onces d'or vendues a progressé de 11 pour cent à 65 400, contre 58 700 il y a un an.

La production d'or de Semafo a reculé à 59 700 onces, contre 60 900 l'an dernier.

Semafo a décidé de ralentir les activités de Samira après avoir effectué une révision stratégique de ce projet, ainsi que des activités du projet Kiniero en Guinée.

«À la lumière de la récente baisse du prix de l'or, ces deux projets se montrent encore plus sensibles à toute autre baisse du prix de l'or ou à d'autres paramètres techniques», a expliqué Semafo dans un communiqué.

Aucun changement n'a été annoncé pour Kiniero.

Les principales activités de Semafo se déroulent dans la mine Mana, au Burkina Faso.

L'action de Semafo a reculé lundi de 3 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 2 $.

PLUS:pc