NOUVELLES

Obama: il serait "scandaleux" que le fisc ait visé des groupes conservateurs

13/05/2013 12:24 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Le président Barack Obama a affirmé lundi qu'il serait "scandaleux" que le fisc américain ait visé des groupes politiques conservateurs, et promis que les responsables devraient "rendre des comptes", sa première réaction à cette affaire qui a provoqué la colère des républicains.

"Si des employés de l'IRS (Internal revenue service, ndlr) ont eu recours au genre de pratiques qui ont été rapportées et ciblaient à dessein des groupes conservateurs, alors c'est scandaleux", a développé M. Obama lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre britannique David Cameron à la Maison Blanche.

"Nous allons attendre de connaître tous les faits et les détails. Mais je n'ai aucune patience pour cela, je ne le tolérerai pas et nous ferons en sorte de comprendre exactement ce qu'il s'est passé", a-t-il conclu.

Le fisc américain a annoncé vendredi que des fonctionnaires avaient sélectionné des groupes dont le nom comportait les mots "Tea Party" ou "patriote" pour un examen approfondi de leur demande de statut spécial.

Pour profiter d'un régime fiscal de non-imposition, comme les ONG ou les églises, les groupes dits "501(c)4" doivent avoir comme objectif l'intérêt général ("social welfare") et ne peuvent pas être de nature politique.

Mais depuis 2010, de nombreux comités disant vouloir "éduquer" le public sur la Constitution ou les valeurs américaines ont vu le jour, et certains à gauche s'interrogeaient sur la légitimité de leur statut.

Au Congrès, les républicains ont dénoncé un scandale politique et ont promis l'ouverture d'enquêtes parlementaires.

ico/rap

PLUS:afp