NOUVELLES

« Ce n'est pas insurmontable » - Wiggins

13/05/2013 12:18 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Bradley Wiggins recharge ses batteries, et croit que la deuxième semaine de travail au Giro, qui commence mardi, lui sera plus favorable.

Wiggins a été à la peine durant la première semaine de course. Dans les deux dernières étapes en ligne, il a perdu du terrain par rapport à ses rivaux directs, à chaque descente sous la pluie.

« Ce repos m'a été très bénéfique, j'en avais besoin surtout mentalement, a-t-il dit lors d'un point-presse dans son hôtel des environs de Trévise (nord-est) pendant la première des deux journées de repos offertes aux coureurs. Il est au quatrième rang du classement général à 1 min 16 sec du maillot rose porté par l'Italien Vincenzo Nibali

« Physiquement, tout va bien, a assuré le vainqueur du Tour de France 2012. L'écart est loin d'être insurmontable. Nibali

 a connu de moins bons jours sur le Tour, cela peut arriver sur le Giro, surtout quand on voit le programme qui est très costaud. »

Wiggins est revenu sur son difficile lancement du Tour d'Italie contrastant avec son beau parcours dans le Tour de France 2012.

« Ma vraie déception est le contre-la-montre (samedi), a-t-il admis. Je voulais gagner et prendre du temps ». Il a fini l'exercice en 2e place à Saltara, derrière son compatriote Alex Dowsett et 11 secondes seulement devant Nibali.

« On a été surpris par ce début du Giro. Il faut dire que j'ai été stoppé à chaque fois par une chute, une crevaison... C'est la course. Maintenant, le programme est moins piégeux. Ce sera l'explication dans la haute montagne », a-t-il estimé, s'attendant à être attaqué par ses adversaires.

Cette année, le Britannique de 33 ans est encore à la recherche d'une première victoire. Il s'est classé cinquième du Tour du Trentin (gagné par Nibali), après avoir été... retardé par un incident mécanique.

PLUS:rc