NOUVELLES

Kerry veut se rendre au Pakistan une fois un gouvernement formé

13/05/2013 03:57 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry entend se rendre au Pakistan une fois constitué le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif, qui a tendu la main à Washington après sa victoire aux législatives, a indiqué lundi le département d'Etat.

Le nouvelle porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki, a assuré devant la presse que M. Kerry avait "indiqué vouloir se rendre" au Pakistan, mais elle n'a pas fourni de dates possibles pour ce voyage.

"Le secrétaire d'Etat a appelé M. Sharif hier (dimanche) après-midi pour le féliciter pour son résultat aux élections de samedi et lui a dit compter travailler avec le gouvernement dès qu'ils sera formé", a ajouté Mme Psaki.

Elle a répété que la lutte antiterroriste et le développement économique comptaient parmi les dossiers prioritaires de la relation américano-pakistanaise, qui a traversé ces dernières années une succession de périodes de crises et de défiances.

"S'il y a des préoccupations, nous devons en parler et renforcer cette relation", a affirmé lundi M. Sharif lors d'une rencontre avec des journalistes étrangers. Le président américain Barack Obama s'était dit prêt dimanche à travailler avec le Pakistan entre "partenaires égaux".

Chef du gouvernement à deux reprises dans les années 1990, M. Sharif avait joué pendant la campagne électorale sur le fort antiaméricanisme prévalant dans son pays, notamment en raison de la campagne de tirs de drones.

Mais à l'heure de redevenir Premier ministre, il s'est montré déjà plus pragmatique.

Washington, premier bailleur de fonds au Pakistan, est de toute façon contraint de maintenir son alliance scellée fin 2001 avec cette puissance nucléaire militaire stratégique menacée par l'extrémisme islamiste, relèvent des experts, en particulier dans la perspective du retrait militaire d'Afghanistan.

nr/mdm

PLUS:afp