NOUVELLES

Conférence sur le désarmement: Washington critique la présidence iranienne

13/05/2013 05:01 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis ne seront pas représentés au niveau d'ambassadeur dans les sessions de la Conférence sur le désarmement présidées par l'Iran, a indiqué lundi la mission américaine auprès de l'ONU.

L'Iran doit assumer à partir du 27 mai et pour quatre semaines la présidence tournante de l'actuelle session de la Conférence sur le désarmement des Nations Unies, qui se tient à Genève.

Cette présidence iranienne est "tout à fait inconvenante" s'agissant d'un pays qui "contrevient de manière flagrante à ses obligations" envers l'ONU et l'Agence internationale de l'énergie atomique, a estimé la porte-parole de la mission Erin Pelton.

"En conséquence, les Etats-Unis ne seront pas représentés au niveau d'ambassadeur dans aucune réunion présidée par l'Iran", a-t-elle ajouté.

Elle a toutefois noté que la présidence de la Conférence était "largement protocolaire et n'impliquait pas de responsabilité importante".

Soixante-cinq Etats, dont l'Iran, participent à la Conférence sur le désarmement, seul forum multilatéral de la communauté internationale sur ce sujet. La présidence tournante assure l'agenda et le bon fonctionnement des débats.

Interrogé à ce sujet, le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky a souligné que le choix de la présidence de la conférence était "du ressort des Etats membres" et s'effectuait par rotation.

avz/mdm

PLUS:afp