NOUVELLES

Wild lament early exit from playoffs but maintain confidence in continued progress

11/05/2013 05:11 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

ST. PAUL, États-Unis - Participer aux séries éliminatoires pour une première fois en cinq ans devrait être un signe de progrès. Mais pour le Wild du Minnesota, ce ne fut pas suffisant.

Même si l'équipe a participé aux éliminatoires pour une quatrième fois en 12 ans d'histoire, les joueurs du Wild étaient déçus lorsqu'ils ont rencontré les journalistes pour une dernière fois cette saison, samedi. Oui, l'élimination en cinq rencontres face aux Blackhawks de Chicago lors des quarts de finale de l'Association de l'Ouest a fait mal, mais les joueurs savent aussi que quelques victoires de plus en fin de saison auraient permis à l'équipe d'éviter d'affronter les champions de la LNH en saison régulière dès le premier tour.

«La culture de l'équipe a commencé à changer et les attentes sont plus élevées, mais il y a encore beaucoup de chemin à faire», a mentionné le centre Matt Cullen.

Le propriétaire Craig Leipold, qui a acheté l'équipe en 2008, ne voudra pas être trop patient avant de voir des améliorations. Après avoir consenti des contrats de 13 saisons et 98 millions $ US à Zach Parise et Ryan Suter, il est temps pour l'équipe de se rendre plus loin en séries éliminatoires.

Convaincre des étoiles comme Parise et Suter de rejoindre le Wild n'a pas été facile, mais le directeur général Chuck Fletcher va avoir d'autres défis cet été.

Le gardien Niklas Backstrom, qui est âgé de 35 ans, pourrait devenir joueur autonome sans compensation. Tout comme Cullen, 36 ans, et Pierre-Marc Bouchard, qui est âgé de 29 ans et qui n'a pas retrouvé sa touche offensive après avoir été ennuyé par des commotions cérébrales. Le robuste Cal Clutterbuck et les défenseurs Jared Spurgeon, Marco Scandella et Justin Falk pourraient tous devenir joueurs autonomes avec compensation.

Josh Harding a bien fait en relève à Backstrom, qui s'est blessé lors de la période d'échauffement avant le premier match de la série face aux Blackhawks. Harding avait raté deux mois d'activités afin de s'ajuster à de nouveaux médicaments qu'il doit prendre puisqu'il souffre de la sclérose en plaques. Il s'est dit confiant de pouvoir être le gardien no 1 de l'équipe la saison prochaine. Fletcher aussi.

«Je crois que de la manière dont je m'en suis sorti (...) vous pouvez en ressortir du positif et vous assurez d'avoir appris quelque chose», a déclaré Harding.

Le gardien recrue Darcy Kuemper n'a pas été particulièrement efficace quand il s'est présenté devant le filet du Wild après que Harding se soit blessé lors du match no 4. Kuemper a cédé sur le premier tir dirigé vers lui. Le Wild comptait sur l'espoir Matt Hackett, mais il a été échangé aux Sabres de Buffalo en retour de Jason Pominville. Le Wild voudra donc probablement mettre la main sur un gardien d'expérience.

Dès la saison prochaine, le Wild évoluera dans une nouvelle section en compagnie des Blackhawks, de l'Avalanche du Colorado, des Stars de Dallas, des Predators de Nashville, des Blues de St. Louis et des Jets de Winnipeg. Seulement deux de leurs six nouveaux adversaires ont participé aux séries cette saison, mais les Blackhawks et les Blues sont deux des meilleures jeunes formations dans la LNH.

«Le fait d'avoir affronté Chicago nous a démontré le niveau à atteindre. Ils comptent sur beaucoup de joueurs de talent et ont énormément de profondeur», a rappelé Fletcher.

PLUS:pc