NOUVELLES

Recherche et sauvetage héliporté: un décès soulève des doutes à T.-N.-L.

11/05/2013 05:09 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

GOOSE BAY, T.-N.-L. - Un politicien provincial du Labrador affirme que la mort d'un ancien chef innu a relancé les appels pour améliorer les protocoles de recherche et de sauvetage du pays.

Randy Edmunds, un député libéral de la législature, soutient que la mort de Joseph Riche a soulevé des questions à propos de la disponibilité d'hélicoptères.

M. Riche est décédé cette semaine alors qu'il participait à un voyage de chasse dans la région de Park Lake, à environ 80 kilomètres au sud-est de Happy Valley-Goose Bay.

Le porte-parole de l'armée de l'air James Simiana indique que trois hélicoptères Griffon basés aux installations de Goose Bay n'étaient pas disponibles pour assister les opérations de recherche, et qu'un hélicoptère Cormorant de la base de Gander avait donc été dépêché sur place.

M. Edmunds a ajouté qu'il aurait fallu environ 40 minutes à un hélicoptère de Goose Bay pour se rendre sur le site, alors que l'appareil de Gander a eu besoin de plus de trois heures.

Il affirme par ailleurs qu'il devrait y avoir au moins un appareil de Goose Bay disponible en tout temps, dans le cadre de la procédure normale.

M. Simiana rétorque que le système a fonctionné comme il se doit, puisque l'hélicoptère de Gander est conçu pour la recherche et le sauvetage, alors que les appareils de Goose Bay sont normalement appelés en appui au premier hélicoptère.

PLUS:pc