NOUVELLES

Le cabinet du ministre Hébert rencontrera un comité opposé aux électrochocs

11/05/2013 04:29 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux Réjean Hébert a accepté de tenir une rencontre avec le comité Pare-Chocs, qui s'oppose à l'utilisation des électrochocs en psychiatrie.

Le comité demandait une rencontre depuis 2005 pour faire part au ministre de ses préoccupations et demander un meilleur suivi sur la question.

Le porte-parole du Comité Pare-Chocs, Ghislain Goulet, prétend qu'aucune statistique précise concernant le nombre de traitements par électrochocs n'est compilée au Québec. Il espère que des efforts de recherche seront enclenchés pour mieux documenter l'utilisation et les conséquences de cette technique controversée.

La rencontre avec le cabinet du ministre Hébert devrait avoir lieu la semaine prochaine. L'annonce a été faite dans le cadre du 7e rassemblement annuel d'opposition aux électrochocs qui se déroulait samedi à Montréal.

PLUS:pc