NOUVELLES

Égypte : le procès de Moubarak ajourné au 8 juin

11/05/2013 10:09 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

Le procès en appel d'Hosni Moubarak a été ajourné samedi au 8 juin. Ce sera le dernier épisode d'un long feuilleton judiciaire pour tenter d'établir la part de responsabilité de l'ancien président égyptien dans la répression du soulèvement qui a mis fin à son régime en février 2011.

Hosni Moubarak, âgé de 85 ans, comparaissait avec ses fils Alaa et Gamal, son ancien ministre de l'Intérieur Habib El-Adli et six anciens responsables des services de sécurité.

L'ex-président est apparu vêtu de l'uniforme blanc des détenus, portant des lunettes de soleil.

L'audience, retransmise en direct à la télévision, a été consacrée essentiellement à des questions de procédure et a duré trois heures.

La Cour de cassation égyptienne a jugé recevable en janvier l'appel de l'ancien président et de son ministre de l'Intérieur Habib al Adli, tous deux condamnés à la réclusion à perpétuité en juin 2012 pour leur implication dans la répression de la « révolution du Nil ».

En première instance, Hosni Moubarak, Habib al Adli et quatre de ses adjoints ont été reconnus coupables de complicité dans la mort de plus de 800 manifestants au cours des 18 jours de l'insurrection.

Le procès en appel, prévu initialement à la mi-avril, avait été ajourné une première fois dès son ouverture lorsque le président du tribunal, Moustafa Hassan Abdallah, a surpris tout le monde en se dessaisissant de l'affaire.

PLUS:rc