NOUVELLES

Pakistan : l'ex-premier ministre Nawaz Sharif est réélu pour une troisième fois

11/05/2013 03:30 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT
Getty Images
Supporters of Pakistani Prime Minister wave a giant Pakistani flag at a campaign closing rally in Lahore on May 9, 2013, two days before some 86 million registered voters will go to the polls to elect lawmakers to the lower house of parliament and four provincial assemblies. The frontrunner in Pakistan's election campaign, former Prime Minsiter Nawaz Sharif, gave an impassioned final speech to thousands of supporters today, promising to change the country's course if elected. Pakistan's general elections will mark the first democratic transition of power in the country's 66-year existence. AFP PHOTOS/ARIF ALI (Photo credit should read Arif Ali/AFP/Getty Images)

L'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a revendiqué samedi soir la victoire de son parti aux législatives au Pakistan et invité ses adversaires "à résoudre les problèmes" du pays.

Selon les projections des chaînes de télévision locales, la Ligue Musulmane (PML-N) de M. Sharif est créditée d'une confortable avance sur ses principaux rivaux, le PTI (Mouvement pour la Justice) de l'ancienne gloire du cricket Imran Khan et le PPP (Parti du Peuple Pakistanais) de la famille Bhutto.

"Nous devons remercier Dieu d'avoir donné à la PML-N une autre chance de servir le Pakistan... Les résultats continuent de tomber, mais nous avons déjà la confirmation que la PML-N va émerger comme le principal parti", a déclaré M. Sharif à ses partisans réunis à Lahore, la deuxième ville du Pakistan.

Plus de 86 millions d'électeurs pakistanais étaient appelés à choisir samedi leurs 342 députés à l'Assemblée nationale et leurs représentants dans les quatre assemblées provinciales. Près de 272 députés sont élus directement et 70 autres sont nommés en fonction d'une liste proportionnelle.

Les chaînes de télévision pronostiquaient une centaine de sièges, sur 272, pour les forces de Nawaz Sharif, qui devra ainsi passer par une alliance pour obtenir une majorité à l'Assemblée nationale.

"J'invite tous les partis à s'asseoir autour d'une table avec moi pour résoudre les problèmes du pays", a-t-il lancé. "Si ce n'était que de moi je ne leur parlerais pas, mais je le fais pour vous et les générations futures", a ajouté M. Sharif qui devrait devenir le premier homme politique de l'histoire pakistanaise à remporter trois élections démocratiques.