NOUVELLES

Deux soeurs retrouvées mortes à l'île d'Orléans

11/05/2013 07:20 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

L'enquête se poursuit dimanche pour déterminer la cause de la mort de deux personnes âgées dans une résidence de la municipalité de Sainte-Famille, sur l'île d'Orléans.

La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé samedi en fin d'après-midi la mort suspecte des deux femmes. Il s'agit de deux soeurs, Louise et Solange Paquet, âgées de 68 et 72 ans.

Daniel Thibaudeau, porte-parole de la SQ, a raconté qu'un citoyen a alerté les autorités vers 6 h samedi matin. La personne en question s'inquiétait de ne pas avoir eu de nouvelles des deux résidentes depuis un certain temps.

À leur arrivée, les policiers ont découvert un premier corps. M. Thibaudeau a précisé que les autorités ont découvert le deuxième corps plus tard en après-midi.

Les enquêteurs de la SQ et des experts en identité judiciaire ont rapidement été dépêchés sur les lieux. Ils y ont passé une bonne partie de la nuit. Des autopsies seront pratiquées pour en savoir plus sur les causes des décès.

Des voisines discrètes

Selon des voisins, les deux soeurs étaient très discrètes. « C'est des femmes que tu ne voyais pas ni à l'église, ni à la caisse populaire, ni dans aucun commerce. Il n'y avait jamais de visiteurs, jamais d'autos. Je pense que c'étaient des femmes très craintives », a raconté Michel Chartrand, un voisin.

Le son de cloche est le même du côté de Nathalie Lemelin, une autre voisine. « C'étaient des dames qui étaient très réservées. Donc, on se rencontrait sur leur terrain, mais ce n'était pas des voisineuses. Elles étaient très discrètes », dit-elle.

La SQ n'écarte aucune hypothèse pour le moment et considère les deux morts comme suspectes. Pour l'instant, les enquêteurs ne sont pas à la recherche de témoins.

PLUS:rc