NOUVELLES

Le chef d'antenne de CBS critique vertement ses collègues et lui-même

10/05/2013 10:54 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le chef d'antenne de CBS Scott Pelley s'est lancé dans une longue tirade contre ses collègues journalistes, vendredi, les pressant de moins s'inquiéter d'être les premiers à vouloir publier une nouvelle, et plutôt de faire attention à ce que leurs informations soient véridiques.

Selon lui, les derniers mois ont été particulièrement durs, et les grands dossiers ont été mal rapportés.

Le présentateur de «CBS Evening News» a effectué cette critique alors qu'il acceptait un prix dans le domaine. Il ne s'est d'ailleurs pas épargné, soulignant une erreur qu'il avait commise lors de la couverture du massacre de l'école de Newtown, au Connecticut.

Les médias ont été largement critiqués pour avoir faussement rapporté l'arrestation d'un suspect des attentats du marathon de Boston deux jours après l'attaque du 15 avril.

Des articles et des photos erronés ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux, laissant entendre que certaines personnes présentes sur place étaient suspectes, et les images ont été utilisées par certains médias.

Selon M. Pelley, Twitter, Facebook et Reddit «ne sont pas du journalisme», mais plutôt des rumeurs.

«Le journalisme a été inventé comme antidote aux ragots», a lancé M. Pelley.

Le lecteur de nouvelles a aussi répété un dicton fréquemment entendu dans les salles de nouvelles, récemment.

«Si vous êtes le premier à annoncer une nouvelle, personne ne s'en souviendra. Si vous vous trompez, personne ne l'oubliera.»

Le chroniqueur média Howard Kurzt a lui aussi présenté ses excuses, cette semaine, sur les ondes de son émission «Reliable Sources», pour s'être trompé dans un article à propos du joueur de basketball Jason Collins, à la suite duquel il a été vivement critiqué en ondes par d'autres chroniqueurs.

M. Kurtz a écrit de fausses informations sur la vie sentimentale de M. Collins, le premier athlète professionnel nord-américain à ouvertement admettre son homosexualité. L'affaire a provoqué son licenciement du site Internet The Daily Beast.

Le directeur de CNN, Jeff Zucker, a annoncé vendredi qu'il était satisfait des excuses de M. Kurtz, et qu'il n'envisageait pas de le remplacer à la barre de l'émission hebdomadaire qui se penche sur le monde des médias.

PLUS:pc