NOUVELLES

Guatemala : 80 ans de prison pour l'ex-dictateur Rios Montt

10/05/2013 09:36 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

Efrain Rios Montt est devenu vendredi le premier ex-dictateur latino-américain à être reconnu coupable de génocide. Un tribunal guatémaltèque a rendu son verdict condamnant l'ancien général à 80 ans de prison, soit 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre.

Aujourd'hui âgé de 86 ans, Rios Montt a gouverné le Guatemala en 1982 et 1983, au plus fort d'une guerre civile qui a duré 36 ans et fait 200 000 victimes, selon les Nations unies.

La poursuite l'accusait d'avoir été impliqué dans le meurtre de 1771 indigènes de la tribu maya des Ixils dans le cadre d'une lutte contre-insurrectionnelle qui visait à mater les communautés soupçonnées de sympathiser avec les guérillas de gauche.

Avant de quitter le Parlement en 2012, Rios Montt a pu échapper à la justice grâce à son immunité parlementaire.

Dans la salle de la Cour suprême de justice, le verdict a été accueilli par des effusions de joie de la part des proches des victimes des massacres. L'accusé a toutefois annoncé qu'il allait faire appel de la décision.

Reconnaissable à sa moustache grise, l'ancien dictateur s'est défendu en niant les charges qui pesaient contre lui, qualifiant sa condamnation de « spectacle politique international ». « Je n'ai jamais autorisé, jamais signé, jamais ordonné qu'on en attente contre une race, une ethnie ou une religion. Je ne l'ai jamais fait! » s'est-il exclamé jeudi.

Le procès, au cours duquel environ 150 témoins et experts ont témoigné, a divisé la population du Guatemala. Otto Pérez, le président actuel, fait partie de ceux qui considèrent qu'on ne peut pas parler de génocide, bien qu'il y ait bel et bien eu violation des droits de l'homme.

PLUS:rc