NOUVELLES
08/05/2013 12:54 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Trois femmes retrouvées à Cleveland : le travail de la police mis en doute

La police de Cleveland a ouvert une enquête interne pour déterminer si elle aurait pu intervenir plus tôt pour libérer les trois femmes séquestrées pendant 10 ans dans une maison de l'Ohio. Plusieurs voisins disent avoir alerté la police après avoir été témoins d'activités suspectes.

Un voisin de la maison où auraient été emprisonnées les trois femmes a soutenu qu'une femme avait été aperçue derrière la maison il y a quelques années, rampant nue. Un autre a entendu des coups contre les portes de la demeure et a remarqué que des sacs de plastique couvraient les fenêtres.

Lorsqu'ils ont été alertés, les policiers se sont rendus sur les lieux sans jamais pénétrer dans la résidence, selon des voisins. 

La police de Cleveland avait également visité la résidence à deux reprises au cours des 15 dernières années.

En 2000, avant la disparition des femmes, le propriétaire de la maison Ariel Castro avait alerté les policiers au sujet d'une bagarre dans la rue, mais personne n'avait été arrêté.

En 2004, des policiers se sont rendus à la maison après avoir reçu un appel voulant que Castro, un chauffeur d'autobus, ait oublié accidentellement un enfant dans l'autobus.

Personne n'a répondu à la porte et la police a plus tard conclu qu'il n'y avait aucune intention criminelle, a indiqué le directeur de la sécurité publique, Martin Flask.

C'est la deuxième fois en quatre ans que le travail de la police de Cleveland est mis en cause dans une affaire de disparition.

En attendant d'en apprendre davantage, les enquêteurs du FBI passent la maison au peigne fin ainsi que tous les appels qui ont été faits à cette résidence au cours des 10 dernières années.

La police tentera aussi de faire des liens avec d'autres cas d'enlèvements survenus depuis dans la région.

Elle affirme par ailleurs ne détenir aucune indication voulant que les ravisseurs aient pu faire partie d'un quelconque réseau.

Trois frères d'origine hispanique - Pedro, O'Neil et Ariel Castro - âgés de 50, 52 et 54 ans ont été arrêtés dans cette affaire.

Plusieurs accusations devraient être portées contre les trois hommes lors de leur comparution aujourd'hui, selon la police de Cleveland.

Un voisin alerté par des cris

Georgina « Gina » DeJesus, Amanda Berry et Michelle Knight avaient été enlevées séparément à plusieurs mois d'intervalle entre 2002 et 2004.

Elles ont été séquestrées dans une maison d'une zone résidentielle située à 3 kilomètres du centre-ville de Cleveland, près du lieu où au moins deux d'entre elles avaient été aperçues pour la dernière fois.

Les policiers ont été alertés il y a deux jours par un voisin qui a entendu des cris provenant de la maison avant d'apercevoir Amanda Berry, à l'intérieur, qui tentait de s'enfuir, profitant de l'absence de son ravisseur.

« J'ai entendu un hurlement, puis j'ai vu cette femme devenir folle et tenter de sortir de la maison. Je suis allé jusqu'à l'entrée de la maison, et là, elle a dit "aidez-moi à sortir, je suis ici depuis longtemps!" », a déclaré à la chaîne ABC Charles Ramsey, le voisin en question.

Ce dernier l'a fait sortir de la demeure en défonçant le bas de la porte à coups de pied. La jeune femme est sortie à quatre pattes « en transportant une petite fille », a précisé M. Ramsey.

Selon la police de Cleveland, c'est à l'initiative de Mme Berry que les deux autres femmes doivent leur libération. Elles ont été découvertes à l'intérieur de la maison par les policiers. 

PLUS:rc