NOUVELLES
08/05/2013 11:22 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Six projets d'optimisation pour 30 millions d'économies au CUSM

L'impact du plan budgétaire approuvé par le gouvernement pour le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) se précise. Dans un document interne obtenu par Radio-Canada, la direction du centre hospitalier présente six projets « d'optimisation » qui serviront à économiser 8,6 millions de dollars dans l'année en cours et 21,4 millions en 2014-2015.

Les salles d'opération seront les plus mises à contribution, avec un effort financier de 6 millions de dollars. La direction affirme notamment qu'il « existe évidemment quelques chevauchements d'activités » dans les multiples blocs opératoires, répartis sur cinq sites, que compte le CUSM.

L'une des priorités de ce projet sera de « négocier les contrats » pour les fournitures, la dépense la plus importante pour une salle d'opération, et « d'utiliser davantage de produits génériques et de produits réutilisables ».

Des économies de 4,6 millions de dollars devront être réalisées en modifiant la composition des équipes sur les unités de soins. La coprésidente de ce projet d'optimisation, la directrice des Soins infirmiers, Patty O'Connor, reconnaît dans le document qu'« il va être essentiel de mesurer l'impact de ces changements sur les soins donnés aux patients, comme les taux d'incidents et d'accidents, les infections nosocomiales, la durée des séjours et les taux de réadmission; il nous faudra aussi exercer un suivi sur les impacts liés aux employés, la satisfaction au travail, l'embauche et le taux de rétention, les heures supplémentaires, l'absentéisme et le taux de roulement ».

L'intégration de l'Hôpital de Lachine obligera ce dernier à effectuer des économies de 1,4 million de dollars en agissant sur l'organisation du travail et « l'utilisation optimale » des ressources des cliniques ambulatoires, afin d'« améliorer sa productivité ».

Les secteurs des soins ambulatoires et de l'imagerie médicale adulte auront une participation respective de 4,2 millions et 2,7 millions de dollars à l'effort budgétaire.

Enfin, le projet lié aux laboratoires comporte une cible de 2,7 millions de dollars en économies, par l'intégration et la centralisation de certaines activités en vue du déménagement du CUSM sur le site Glen, en 2015.

« Nous ne pouvons certainement pas sous-estimer l'ampleur des changements à venir ou de l'engagement qui sera exigé de la part du personnel de nos laboratoires et des médecins », souligne la coprésidente de ce projet, la directrice médicale des laboratoires cliniques, la Dre Anne-Marie Bourgault.

La direction réitère qu'« une réduction de la taille de l'effectif » est à prévoir, faisant écho à une note envoyée en avril par le directeur général Normand Rinfret, qui annonçait l'élimination de 151 emplois à temps plein ou à temps partiel.

L'organisation promet de « minimiser les conséquences pour le personnel, en misant sur l'attrition, les départs à la retraite, la supplantation et en affichant les postes vacants afin d'offrir de nouvelles responsabilités aux personnes affectées ». Le CUSM promet de respecter les conventions collectives.

Dans un rapport publié en décembre 2012, un comité d'experts avait conclu que la mauvaise gestion du CUSM avait fait exploser son déficit. Celui-ci pourrait grimper à 115 millions de dollars pour 2012-2013, un montant plus important que ceux de l'ensemble des établissements de santé du Québec.

PLUS:rc