NOUVELLES
08/05/2013 06:15 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Le profit de Québecor chute de moitié au premier trimestre

PC

MONTRÉAL - Québecor n'exclut pas de nouvelles mesures de réduction des coûts afin de compenser la baisse des revenus publicitaires de ses journaux, a affirmé mercredi son président et chef de la direction sortant, Pierre Karl Péladeau.

«Pour le moment, nos activités sont rentables», a-t-il déclaré à la suite de l'assemblée annuelle de la société montréalaise.

«On ne pratique pas la politique de l'autruche. Nous vivons un recul, les revenus publicitaires subissent une importante pression», a cependant ajouté M. Péladeau.

Les mesures de réduction des coûts annoncées l'an dernier, incluant des mises à pied, devraient valoir à Québecor des économies de 45 millions $ par année.

M. Péladeau a affirmé que Québecor complétait ces mesures, mais il a ajouté qu'«une entreprise est toujours attentive à l'environnement dans lequel elle évolue».

Les profits de Québecor (TSX:QBR.B) ont été réduits de moitié au premier trimestre, par rapport à l'an dernier, en partie à cause de l'impact de la baisse des revenus publicitaires de son secteur des médias d'information.

Le propriétaire majoritaire de Québecor Média a annoncé mercredi avoir enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 35,6 millions $, ou 57 cents par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars, en baisse par rapport à celui de 71,4 millions $, ou 1,13 $ par action, réalisé lors du trimestre équivalent un an auparavant.

Les revenus ont diminué de 9,5 millions $, soit 0,9 pour cent, à 1,05 milliard $.

Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies a été de 33,1 millions $, ou 53 cents par action, au premier trimestre, contre 37,8 millions $, ou 60 cents par action, lors de la même période en 2012.

L'entreprise devait réaliser un bénéfice net ajusté de 62 cents par action sur des revenus de 1,09 milliard $, selon les analystes approchés par Thomson Reuters.

M. Péladeau a refusé de dire si Québecor envisagerait de vendre ses journaux, en particulier ceux publiés au Canada anglais, où la société exploite Sun Media. Il a indiqué qu'une telle décision reviendrait au nouveau conseil d'administration de Québecor.

Le recul des revenus publicitaires est un problème mondial auquel font face d'autres éditeurs au Canada et aux États-Unis, a par ailleurs affirmé M. Péladeau à des journalistes.

Torstar (TSX:TS.B), Postmedia Network Canada (TSX:PNC.B) et Gannett ont tous fait état, ces derniers temps, d'une baisse de leurs profits causée par la faiblesse des revenus publicitaires.

Par ailleurs, le règne de 14 ans de Pierre Karl Péladeau à la tête de l'entreprise fondée par son père a pris fin mercredi.

Robert Dépatie, président et chef de la direction de Vidéotron depuis 2003, a accédé au poste de président et chef de la direction de Québecor et de Québecor Média en remplacement de M. Péladeau, qui assume dorénavant les fonctions de président du conseil d'administration de Québecor Média et de vice-président du conseil d'administration de Québecor.

M. Péladeau deviendra en outre le président du conseil d'administration de la société d'État Hydro-Québec, la semaine prochaine.

À la Bourse de Toronto, mercredi, les actions de Québecor ont clôturé à 45,10 $, en baisse de 1,58 $, soit 3,4 pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 7 géants des médias au Canada