POLITIQUE
08/05/2013 04:15 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Québec annonce un régime de retraite volontaire (RVER) pour 2 millions de travailleurs

Alamy

QUÉBEC - Les travailleurs québécois privés d'un régime de retraite pourront d'ici peu, s'ils le souhaitent, se constituer un coussin pour leurs vieux jours.

À cet effet, la ministre de l'Emploi, Agnès Maltais, a déposé mercredi le projet de loi 39 instituant le Régime volontaire d'épargne-retraite (RVER).

Il s'agit essentiellement du même projet de loi qu'avait déposé la ministre libérale Julie Boulet l'an dernier. La pièce législative n'avait pas été adoptée au moment du déclenchement de la campagne électorale.

En vertu du projet de loi, les entreprises québécoises de cinq employés ou plus qui ne disposent pas déjà d'un régime de retraite ou d’un REER collectif devront offrir un RVER. L'employeur ne sera cependant pas tenu d'y cotiser.

Le Régime volontaire d'épargne-retraite sera accessible à tous les particuliers, y compris les travailleurs autonomes, a indiqué la ministre Maltais.

Avec cette mesure, le gouvernement du Québec veut offrir un filet de sécurité aux quelque deux millions de travailleurs québécois qui ne profitent pas d'un régime de retraite privé.

Ces régimes volontaires, enregistrés auprès de la Régie des rentes (RRQ), seront administrés par des assureurs, des sociétés de fiducie ou des gestionnaires de fonds d'investissement. Ceux-ci devront détenir une autorisation de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Il reviendra au participant d'établir le taux de sa cotisation au régime et il pourra, en tout temps, cesser le versement de ses cotisations.

Si un cotisant change d'employeur, il pourra conserver son fonds de retraite, a précisé Mme Maltais en point de presse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois