NOUVELLES
08/05/2013 11:37 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Présumé pédophile : les affiches sont enlevées

radio-canada.ca

La police de Québec a retiré toutes les affiches, une quinzaine, dénonçant la présence d'un présumé pédophile dans un secteur de l'arrondissement de Charlesbourg.

Les affiches, qui avaient été placardées plus tôt cette semaine, dévoilaient le prénom et la première lettre du nom de famille de l'accusé ainsi que le nom de la rue où il habite.

Parallèlement à l'action policière, les enquêteurs tentent de retrouver la personne qui a mis ces pancartes, même si aucune plainte n'a encore été déposée. « Une personne comme ça qui diffuse l'identité d'une personne qui n'est pas reconnue coupable ou accusée d'un crime, on n'a pas le droit de faire ça, on appelle ça un libelle diffamatoire », mentionne la porte-parole de la police de Québec, Catherine Viel.

Les policiers de la section de l'identité judiciaire se sont rendus mardi après-midi dans le secteur afin de prendre des photographies de l'environnement où les affiches ont été apposées. 

La personne ciblée par cette campagne d'affichage est en attente de procès. L'homme fait face à 10 chefs d'accusations à caractère sexuel. La cause, qui est pour l'instant frappée d'une ordonnance de non-publication, doit être entendue l'automne prochain.

L'avocat de l'accusé étudie actuellement la possibilité d'intenter une poursuite au civil contre l'auteur de la campagne d'affichage ciblant son client.