NOUVELLES
08/05/2013 01:02 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Le Canadien confirme que Brian Gionta sera opéré au biceps gauche, vendredi

AP

BROSSARD, Qc - Brian Gionta va amorcer une autre longue période de récupération à la suite de l'opération au biceps gauche qu'il va subir, vendredi. Au moins, le capitaine du Canadien sait à quoi s'attendre.

«C'est une longue route, mais je suis déjà passé par là», a-t-il affirmé, mercredi, en disant espérer être rétabli pour l'ouverture du camp d'entraînement, en septembre.

La saison dernière, Gionta avait dû être opéré au biceps droit, quelques jours après s'être blessé lors du match du 10 janvier 2012.

«C'est démoralisant, a admis l'Américain âgé de 34 ans. Peu de joueurs ont eu ça lors de deux saisons de suite.»

Gionta a tenté de jouer malgré la douleur, après avoir raté le deuxième match de la série contre les Sénateurs, mais il en a été incapable après la troisième rencontre à Ottawa.

«J'ai tenté d'apporter des ajustements différents au niveau de l'équipement, mais il n'y avait rien à faire. C'était inconfortable et je n'avais plus de force dans le bras.

«Auparavant, il n'y avait pas de risque que j'aggrave mon mal. La question était de savoir ce que je pouvais faire sur la glace.»

Gionta a relaté que le biceps, muscle s'étendant de l'épaule au coude, avait cédé au cours de la deuxième période du premier match, quand son bras est demeuré coincé derrière lui et qu'il a tourné dans le mauvais sens.

«J'ai su sur le coup que c'était la même chose que la saison dernière.»

Gionta s'encourage en se disant qu'il n'a pas eu de problème avec son bras gauche opéré. Il sait qu'il devra trimer dur au cours des quatre prochains mois, au minimum.

Tant qu'il y a de la vie...

Le capitaine demeurera dans l'entourage de l'équipe, si elle réussit à éviter l'élimination face aux Sens. Il a soutenu que le moral de ses coéquipiers demeure bon malgré la défaite crève-coeur de mardi, et le recul de 3-1 dans la série.

«Les gars étaient abattus mardi soir, mais c'est une nouvelle journée et nous sommes encore dans le coup. Plusieurs gars ont déjà été impliqués dans une série où leur équipe tirait de l'arrière 3-1. Ils savent comment composer avec une situation semblable.»

Le Canadien joue bien face aux Sénateurs et, avec de la chance, c'est lui qui pourrait même être en avant 3-1.

«C'est une des choses les plus décourageantes qui arrive à cette équipe, a poursuivi Gionta. Les gars se battent et nous dominons la plupart du temps, mais tous sont impuissants face à la situation, et c'est très difficile. Mais la série n'est pas finie et les gars peuvent s'en sortir.»

Gionta ne s'est pas gêné pour avancer que l'arbitrage avait été un facteur dans le quatrième match.

«Les arbitres ne marquent pas de but... sauf un peut-être», a-t-il glissé sur une note humoristique, en évoquant le but controversé de Mika Zibanejad qu'on a accordé, mardi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Top 25 des salaires 2012-2013 des Canadiens