NOUVELLES
08/05/2013 06:47 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Guy Turcotte libéré malgré un risque important

La Commission d'examen des troubles mentaux a libéré Guy Turcotte, sous condition, même s'il représentait encore un risque important en raison de son état mental.

C'est ce qu'on a pu apprendre à la lecture des motifs ayant conduit à la décision de la commission, rendus publics mercredi. Selon la commission, il n'y avait aucune raison de maintenir en détention ou en institution l'ancien cardiologue, déclaré non criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants survenu en février 2009.

La commission affirme que Guy Turcotte peut recevoir des soins à l'extérieur d'un institut.

Le document décrit Guy Turcotte comme étant anxieux et vulnérable, au moment où a été prise la décision de le libérer, en décembre dernier. Bien qu'il ait toujours été un peu fuyant, il s'est engagé dans un processus thérapeutique de façon sérieuse, même s'il l'a fait récemment.

La commission rappelle que Guy Turcotte a eu droit à 80 sorties entre juin et novembre, pendant lesquelles il a dû faire face à l'hostilité de certaines personnes. Réaliste, il ne songe pas pour le moment à reprendre l'exercice de la médecine.

La Commission d'examen des troubles mentaux devra de nouveau se pencher sur le cas de Guy Turcotte d'ici la fin de l'année.

La Cour d'appel entendra la contestation par la Couronne du verdict de non-responsabilité criminelle rendu à son endroit le 30 septembre prochain.

Avec des informations d'Isabelle Richer

PLUS:rc